CAMPAGNE DE RU SSIE. - CASTELLANE (Boniface...

Lot 39
Aller au lot
1 000 - 1 500 EUR
Result with fees
Result : 2 875 EUR

CAMPAGNE DE RU SSIE. - CASTELLANE (Boniface...

CAMPAGNE DE RU SSIE. - CASTELLANE (Boniface de). Lettre autographe à son père. Liadoui [Lyady dans l’actuelle Biélorussie, à l’est de Krasnoïé, Krasnii dans l’actuelle Russie], 17 novembre 1812, Doubrovna [dans l’actuelle Biélorussie], 18 novembre 1812, Orcha [dans l’actuelle Biélorussie], 19 novembre 1812, château de Baranoui [Baran, près d’Orcha, dans l’actuelle Biélorussie], 20 novembre 1812. 3 pp. 1/2 in-4, vestige de cachet armorié de cire rouge, déchirure marginale sans atteinte au texte due à l’ouverture. « Liadouy ou Lady, ce 17 novembre 1812, mardi, 8 h. 1/4 du soir)… Nous sommes partis à 10 h., sommes arrivés ici vers les 5 heures ayant fait 5 lieues par un tems très peu froid. Nous avons commencé ici à trouver les juifs de Pologne… Je vais voir si Ayharts [un de ses domestiques] m’apporte ma peau d’ours… (Dombrovna, ce 18 novembre 1812, mercredi, 7 h. 1/4 du soir)… Je suis de service mais suis venu un instant ici au logement du gal y établir Mr de Caraman [Victor Riquet de Caraman, officier d’ordonnance de Napoléon Ier] qui se porte très bien. Le capne Batsalle du 84e que j’ai vu ce matin a la croix [de la Légion d’honneur] et est en bonne santé, ainsi que le lancier Cassaigne de la 8e comp[agn]ie du 2d de Lanciers de la Garde. J’ai vu l’adjudt-major de son régt qui m’a dit qu’il avait été blessé dans la campagne - probablement il sera s[ous] -l[ieutena]t à la 1ère promotion de vélites. Nous sommes partis à 5 h. du matin, sommes arrivés à 3 h. du soir, avons fait 8 lieues. Il dégèle. Dombrovna est une petite ville polonaise où il y a des juifs polonais qui nous sont d’une grande ressource… (Orcha, ce 19 novembre 1812, jeudi, 7 h. 1/4 du soir)… Je suis parti ce matin à 8 h. de Dombrovna et arrivé ici à 1 h. Nous avons fait 5 lieues et passé en arrivant le Boristhène [le Dniepr]. J’ai remis au petit La Perche [un de ses domestiques] qui m’a rejoint avec mes effets sur une charrette, votre lettre. J’en suis fort content. On vient de me remettre la caisse des deux premiers chapeaux, le chocolat, les cachets. C’est une véritable bonne fortune, les tablettes de bouillon, les cachets dont je me ferai honneur dès demain. On avoit mis l’adresse à Mr Daru [Pierre Daru, ministre secrétaire d’État], de sorte que l’auditeur qui les a apporté à eu un pied-de-nez en voyant que c’étoit pour moi… (Baranoui, 2 lieues d’Orcha, ce 20 novembre 1812, vendredi, 7 h. du soir)… Nous sommes partis vers les midi d’Orcha, et sommes arrivés ici ayant fait une espèce de séjour. On m’a perdu le porte-manteaux où étoient mes livres et mes cartes. On m’a mangé trois pains du même de 48 / Osenat / sucre depuis Smolensk, ce qui ne m’amuse pas, n’en ayant plus. J’ai donné au page Fresnel un de mes chapeaux puisqu’il m’en avoit donné un avec lequel j’ai fait presque toute la campagne. J’ai donné un cachet au d[irect]eur des estafettes [Alphonse Margarita, directeur des Postes auprès de l’empereur en Russie, qui dirigeait les estafettes du quartier-général], un autre à Mr. Gérard, m[aî]tre d’hôtel, et bien profité du bon chocolat qui étoit dans la boîte de chapeaux, il ne pouvoit arriver plus à propos… Beauvau et Mailly qui sont ici vont bien de leurs blessures [Charles Just François Victurnien, prince de Beauvau-Craon, et Adrien Auguste Amalric de Mailly-Nesle, alors respectivement lieutenant et sous-lieutenant dans le 2e régiment de Carabiniers, qui avaient été blessés dans des affrontements avec les Cosaques de Platov, le comte de Mailly près de Kalouga le 12 octobre et le prince de Beauvau-Craon à Vinkovo le 18 octobre]… J’aurai probablement demain des nouvelles de Fezensac [le futur général Anatole de Montesquiou-Fezensac, fils du grand chambellan et de la gouvernante des enfants de France], le mal Ney étant à Orcha… »
My orders
Sale information
Sales conditions
Retourner au catalogue