COUTHON (Georges). Lettre autographe signée...

Lot 2
Aller au lot
3 000 - 3 500 EUR

COUTHON (Georges). Lettre autographe signée...

COUTHON (Georges). Lettre autographe signée à ses concitoyens de Clermont-Ferrand. Paris, 1er messidor an II [19 juin 1794]. 1 p. 3/4 in-4, petite déchirure sans atteinte au texte. Lettre vibrant d’enthousiasme républicain , écrite un mois avant son exécution au x côtés de Robespierre , le 28 juillet 1794. Député du Puy-de-Dôme, son département d’origine, à la Législative puis à la Convention, Couthon fut un homme politique habile, entretenant une correspondance régulière avec sa base électorale à Clermont-Ferrand. Membre du Comité de Salut public, ami et complice indéfectible de Robespierre, il tomba avec lui au 9 thermidor. « Encore d’excellentes nouvelles… Ypres, cette place importante qui deffendait le port d’Ostende, et nous empêchait de cener entièrement l’ennemi, Ypres est à nous. Vive la République. Charleroi ne manquera pas non plus de tomber incessament à notre pouvoir, au moyen de quoi l’ennemi renfermé sur notre territoire, c’est-à-dire dans Valenciennes, Condé, Landrecy, et le pays du Quesnoi, sans pouvoir retirer de subsistances d’aucune part, touttes les avenues lui étant fermées, va être forcé avant peut-être un mois, de nous rendre tout ce que la trahison lui avait livré. Ô le beau jour que celui où nous pourrons dire, «la Terre Sainte de la Liberté n’est plus souillée par la présence des esclaves d’Autriche, de Prusse, et d’Angleterre , nous sommes chés nous, et malheur à l’étranger qui oserait tenter d’y pénétrer par la force ou la ruse. Il ne manquerait à ce jour de gloire qu’une seule chose, ce serait de voir conduire triomphalement à Paris Son Altesse Royale le duc d’York, et Son Éminence le prince de Cobourg. Avec quel plaisir nous donnerions à ces grands personnages, des leçons de Carmagnole . J’espère que cela ne se passera pas toujours en songe. Les nouvelles des autres armées sont aussi très bonnes. La Marine va toujours de prises en prises, le courier d’hier nous en a encore annoncé 14 parmi lesquelles se trouve une frégate sarde de 36 canons , des lettres particulières apprennent qu’un de nos 3 vaisseaux démâtés est rentré heureusement, et donnent beaucoup d’espérances pour les deux autres, mais, à cet égard, il n’y a rien d’officiel. Maintenant que nos affaires vont bien, je vais me disposer pour mon grand voyage, je dois dire aussi mon délicieux voyage puisqu’il m’emmène pour quelques jours au milieu de mes bons amis du Puy-de-Dôme [il serait exécuté avant de pouvoir effectuer ce voyage]. Adieu tout à vous. Dieu, et la Liberté vous gardent ! » Provenance : La célèbre collection Benjamin Fillon (n° 618 du catalogue de sa vente aux enchères, 1877).
My orders
Sale information
Sales conditions
Retourner au catalogue