NGUYEN GIA TRI (1908-1993) Scène de village...

Lot 91
Aller au lot
Estimation :
200000 - 300000 EUR
Résultats avec frais
Résultat : 375 000EUR

NGUYEN GIA TRI (1908-1993) Scène de village...

NGUYEN GIA TRI (1908-1993) Scène de village Paravent à six feuilles en bois laqué polychrome Non signé Dim. totale par panneau : H. 99,8 x L. 32,7 à 32,9 cm H. scène : 94,7 cm Expert : Cabinet Ansas Papillon Provenance : Alexandre BERTHIER (1901-1981), descendant du général et comte d’Empire, Louis-César Berthier (1765- 1819), en Indochine entre 1926 et 1946, en tant qu’administrateur de plantations d’hévéas , demeuré depuis dans la famille. La scène qui se déroule sur les six panneaux du paravent pourrait être décrite en une phrase comme « scène de village au Vietnam, sur fond de végétation luxuriante ». Elle utilise la palette et les techniques caractéristiques de Gia Tri, avec ses laques or, jaune ocre, prune, rouge et dégradés de bruns, traitées par endroit en relief et illuminées des touches blanches apportées par les incrustations de coquilles d’œuf. La structure de la scène, qui s’organise selon trois plans horizontaux successifs, semble également être récurrente chez l’artiste. Au premier plan, deux groupes de personnages alternent avec un cerisier en fleurs et un bananier : à gauche, un couple est assis au sol , derrière lui, deux buffles, l’un couché, l’autre mangeant des feuilles dans un buisson. Vers la droite, le second groupe se compose d’un cavalier retenant son cheval, sans doute un peu effrayé par deux chiens qui aboient. Il interpelle deux femmes, l’une tournée vers lui, l’autre penchée, pour poser ou soulever un chargement auprès duquel se tiennent deux enfants. C’est au niveau de ce premier plan qu’il est fait usage de la coquille d’œuf, afin d’attirer le regard vers des points précis : les femmes, avec leur foulard et leur veste, le cheval, les fleurs du cerisier dont certaines sont tombées au sol, près du couple. Au second plan apparaissent, parmi les arbres, un champ et les toits de deux chaumières. Le regard est ensuite entrainé au loin, vers un troisième plan où s’élèvent de hautes montagnes baignées d’or. Une bande laquée rouge relie les pa
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue