1938 Delahaye 135 M Cabriolet "Grand Luxe" Chapron

Lot 124
230 000 - 280 000 €

1938 Delahaye 135 M Cabriolet "Grand Luxe" Chapron

Châssis n° 60142
Carrosserie n°6015
Même propriétaire depuis 48 ans !
Etat d’origine incroyable
Carte grise française

Nous sommes en présence d’un rare cabriolet 135 M carrossé par Henri CHAPRON, dans sa version Grand Luxe, présentant les ailes en pointe dites « torpille », les pare-chocs fins dits « aviation », ainsi qu’une finition plus luxueuse de l’intérieur de l’habitacle. Nous retrouvons un modèle identique exposé sur le stand DELAHAYE, lors du Salon de Paris 1938 et lors du concours d’élégance du bois de Boulogne en juin 1939.

La voiture proposée à la vente est le châssis n°60142, habillée de la carrosserie CHAPRON n°6015.
Ce magnifique cabriolet 135M est motorisé par son moteur d’origine n°60142, version 20cv de 3.5litres alimenté par 3 carburateurs. La boite de vitesse est manuelle d’origine. Les numéros concordent et prouve l’authenticité de cette voiture. Cette Delahaye de 1938 n’a eu que quatre propriétaires en 80 années d’existence et elle est restée dans un état d’origine exceptionnel.
Son 1er propriétaire l’immatricule en avril 1939 dans le département de la Seine sous le n° 4726 RM4.
On peut imaginer qu’elle fut mise à l’abri pendant la guerre et elle sera vendue en décembre 1954 à son deuxième propriétaire, Mr Henri LAURANT, 103 quai Branly à PARIS 15ème. Elle reçoit sa nouvelle immatriculation 4173 DL 75. Le 3ème propriétaire est Louise BENTIN (1903-1998), artiste peintre de renom, qui acquiert la Delahaye le 12 novembre 1964, qui garde la même immatriculation car elle habite une maison à Suresnes dans le département de la Seine. En parcourant la Gazette de Drouot, il est fréquent de trouver ses œuvres à la vente.

Sept ans plus tard, en 1971, la Delahaye passe dans les mains de l’actuel et dernier propriétaire qui lui aussi habite à Paris et qui pendant 48 ans aura à cœur de l’entretenir et de la préserver, tout en lui conservant son âme et son bel état d’origine au fur et à mesure de rallyes historiques. Aujourd’hui, la voiture présente une patine unique. Sa peinture de 1938 fut conservée et présente encore d’agréables reflets tout en affichant les craquelures caractéristiques d’une peinture cellulosique. Surtout, elle est en bon état de fonctionnement. Son moteur tourne très bien et émet le son caractéristique du six cylindres Delahaye, les freins sont opérationnels, la tenue de route est bonne et la boîte de vitesses ne montre pas de signe de fatigue particulier.

Introuvable dans cet état et cette finition, ce Cabriolet Delahaye 135 M carrossé par Chapron représente une rare opportunité d’acquérir une voiture ayant traversé la Seconde Guerre Mondiale et les années sans même jamais avoir été repeinte. C’est une voiture incroyable capable de figurer en bonne place dans la catégorie « état d’origine » des meilleurs concours d’élégance de notre monde.
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue