1927 Darmont Special

Lot 114
50 000 - 60 000 €
Résultats avec frais
Résultat : 72 000 €

1927 Darmont Special

Châssis n° 1383
Moteur n° 50551 (carte grise)
Carte grise de collection



Les cyclecars Darmont, sous licence Morgan, étaient fabriqués à Courbevoie par Roger Darmont. Agent pour la France depuis 1919, il commercialisa par la suite ses propres véhicules pour en arriver en 1925 au Darmont Spécial. Le Darmont Spécial devient vite l’enfant chéri des fidèles du petit constructeur de Courbevoie. Le moteur est une version française du Blackburne anglais. Le 1er novembre 1926, Darmont en annonce la commercialisation, mais les livraisons n’auront lieu qu’en 1927 après le passage aux Mines. Dans Moto Revue, le constructeur prétend que le Darmont Spécial répond à la demande des nombreux sportsmen désireux de participer à des épreuves sportives. Selon les publicités de l’époque, il est « susceptible » d’une vitesse de 150 km/h. Le Darmont Spécial est une belle réussite et il collectionne les lauriers notamment lors d’épreuve comme le kilomètre lancé, course de côte, …
Pour exemple, tiré du catalogue Darmont 1926 : Ce véhicule détient en outre 9 records du monde de vitesse parmi lesquels : Le Kilomètre Lancé (19 juin 1925) à la vitesse de 166,390 km/h ! Au fil des ans, le Darmont Spécial se dédoublera en "série Normale" et "série Luxe" offrant un moteur à simple ou double magnéto. Bien évidemment, ce raffinement se paie : à 13500 Frs en 1927, le Darmont Spécial de série vaut pratiquement le double d’un modèle sport nu (sans pare brise ni éclairage), mais la moitié du prix d’un cabriolet Citroën B14 G… ou d’une Amilcar CGSs ! Le Darmont Spécial est un véhicule atypique à la conduite sportive qui procure à ses propriétaires des sensations uniques et incomparables à d’autres cyclecars. Le centenaire Darmont sera fêté lors du prochain Vintage Revival Montlhéry, une opportunité pour y participer !


Caractéristiques du modèle

- Moteur : 2 cylindres en V, 60°, refroidissement à circulation d’eau, soupapes commandées par culbuteurs. Vitesse 1800 tours.
- Alésage : 85. Courses : 96. Cylindrée : 1089 (données origine constructeur, non contractuel)
- Allumage : 2 magnétos haute tension de marque SAGA
- Carburateur : Solex 35 MOV Bronze
- Graissage du moteur : par goutte à goutte avec pompe coup de poing
- Consommation : donné pour 6 litres aux 100 kilomètres. Huile : 200 gr
- Vitesse : donné pour 140 kilomètres à l’heure
- Puissance fiscale : 6 CV
- Suspension : à l’avant par ressort à boudin et roues indépendantes. A l’arrière par ressorts à lames
- Rapports : 2 vitesses à l’aide de deux crabots
- Embrayage : à cône avec garniture
- Transmission : par arbre rigide du moteur à la boite, et par chaine de la boite à la roue arrière.
- Freins : à collier pour la roue arrière avec commande au pied et à tambour sur les roues avant avec commande à main.
- Châssis : en tube, raccords brasés.
- Roues : à rayon avec rayonnage des jantes doublé
- Voie : 1,30 mètre
- Empattement : 2,14 mètres
- Poids : 325 Kg

Le modèle présenté a été vendu par l’agent régional de l’Isère situé à Abreis, Léon Rousillon (plaques fixées sur le bout des ailes). Les photographies d’époque retrouvées avec l’immatriculation 223 PG 1, correspondent à l’année 1938 et au département du Rhône. Il fut ensuite acheté à un casseur de Lyon le 27 novembre 1964 par Mr Michel Astier qui l’exposera au musée de la Bastille à Grenoble. Il sera ensuite acheté en 1995 lors d’une vente aux enchères par son actuel propriétaire. Il s’en suit une remise en route en 1997 avec un moteur révisé par Jean Lamand et immatriculé en carte grise collection 8312 SV 73 le 27 mars 1998.
Ce Darmont possède sa plaque constructeur (non d’origine, reproduction Dépanoto) sur laquelle est frappé son numéro de moteur 50551 qui concorde avec celui frappé sur le support magnétos. Le type DS correspond à la dénomination "Darmont Spécial".
Doté de 2 magnétos, ce Darmont est donc un "série Luxe". Il a la particularité d’avoir un cache magnétos en alu permettant de protéger ces dernières des intempéries, mais aussi des projections. Cette pièce est d’époque puisqu’on la retrouve sur les photographies noires et blanches, mais également unique, puisqu’aucune autre semblable n’a été recensé à ce jour. Est-ce l’œuvre de l’agent distributeur ou de l’un des propriétaires ?
Fixée sur la paroi sous le tableau de bord, on trouve la plaque d’origine "Recommandations" donnant les consignes d’entretien et de graissage du Darmont, un support 2 bougies de secours et le goutte à goutte associé à la pompe coup de poing pour le graissage du moteur.
Un coupe circuit d’aspect moderne est présent et fixé au sol dans l’habitacle.
Ce Darmont possède différents accessoires qui étaient vendus en supplément à l’époque : éclairage / pare brise / amortisseur avant / pare-chocs de marque SUPLESS / tableau de bord en alu avec son instrumentation : montre, compteur kilométrique JAEGER, ampèremètre et commande d’éclairage. Il est doté de deux grands pots d’échappement sport avec queue de carpe. Le dôme du radiateur est peint, autre caractéristique de ce Darmont que l’on distingue également sur les photographies d’époque. Boiserie et carrosserie paraissent en bon état et conforme à l’origine, excepté le bout de la pointe qui semble avoir été légèrement tronqué. La sellerie (2 coussins + dossier) est conforme et en bon état. Sur le volant, on remarque la présence de 3 manettes, 2 permettent de régler l’avance à l’allumage des 2 magnétos et l’autre servant d’accélérateur. Une autre manette est fixée contre la paroi de l’habitacle sous le volant, servant de starter. Les freins avant, d’origine à tambour commandé par des câbles, ont été transformés en hydraulique. Il est doté de deux coffres fixés de chaque côté de l’habitacle permettant d’emmener des outils, ou une batterie puisque l’on remarque la présence d’une dynamo sur le côté gauche du moteur. Un autre coffre est situé derrière le dossier.
La restauration est ancienne et il est à remettre en route. Après son achat en 1995, son propriétaire avait fait réviser le moteur par un adhérent de l’Amicale Tricyclecariste de France, Mr Jean Lamand connaisseur et passionné de ce modèle. Sa configuration d’origine n’a pas été dénaturée au fil des années et des différents propriétaires. Aujourd’hui, ce Darmont Spécial est présenté tel qu’il est sorti de l’usine Darmont avec une belle patine qui séduira à n’en pas douter.

Nous tenons à remercier vivement Monsieur Frédéric Viginier, Président de l’Amicale Tricyclecariste de France pour son aide si précieuse dans le descriptif de ce chef d’œuvre du patrimoine automobile français !
 
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue