ECOLE FRANCAISE vers 1622, suiveur de Frans...

Lot 62
30 000 - 50 000 €
Résultats avec frais
Résultat : 37 500 €

ECOLE FRANCAISE vers 1622, suiveur de Frans...

ECOLE FRANCAISE vers 1622, suiveur de Frans POURBUS

Portrait du roi Louis XIII en armure d'or devant le siège de Montpellier

Toile

203 x 125 cm

Importantes restaurations anciennes

Provenance :

Familles Du Blé / de Beringhen

Le roi, encore jeune, porte une armure ciselée et dorée de parade. Il semble s’agir ici d’un de ces harnais de carrousels dont la forge légère était compensée par une « dorure en plein ». Le décor de rinceaux rattache encore cette armure au répertoire décoratif de la fin du XVIème siècle. On la retrouve sur plusieurs portraits d'Henri IV (par exemple, dans la vie de Marie de Médicis par Rubens au Louvre ou le portrait équestre anonyme conservé à la Sorbonne).

La composition évoque les portraits de Louis XIII vainqueur devant le siège de La Rochelle en 1628 (par Philippe de Champaigne au musée du Louvre), mais doit probablement être située quelques années plus tôt. La ville close à droite pourrait être Montpellier. On remarque une similitude avec les murailles représentées sur la gravure du siège de Montpellier publiée dans la brochure de 1622, conservée à la Bibliothèque nationale de France intitulée "La vraye représentation du siège, plan assiette et fortifications, tant vieilles que nouvelles de la ville de Montpellier, assiégée par le très-Chrétien Louis XIII, Roy de France et de Navarre". On semble reconnaître sur le tableau les deux tours rondes à toit pointu de la porte de Lattes.

Après la régence de Marie de Médicis (1610-1614), le jeune Louis XIII chercha à asseoir son autorité royale. Toutefois, plusieurs régions protestantes, encouragées par le prince protestant Henri de Rohan, refusèrent de reconnaître la souveraineté du roi catholique. Dès lors, le roi entreprit de reconquérir et pacifier son royaume. Sa campagne l'emmena en 1622 devant les murailles de Montpellier, principale place forte protestante du Royaume de France. Soutenues par le prince Condé et le duc Henri de Montmorency, les troupes royales assiégèrent la ville protestante du 31 août au 19 octobre 1622. Suite aux nombreuses pertes humaines, Rohan vint ployer le genou devant Louis XIII le 10 octobre 1622. L'Edit de Montpellier signé le 19 octobre 1622 confirma les dispositions de l'Edit de Nantes d'Henri IV accordant un droit de culte aux protestants.

Louis XIII y fêta son vingt et unième anniversaire et fit son entrée dans la ville le 20 octobre.

Nous remercions Monsieur Jean-Christian Petitfils pour les indications qu'il a bien voulu nous fournir pour la rédaction de cette notice.

Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue