Superbe et fin fusil des chasses royales...

Lot 133
Aller au lot
40 000 - 45 000 €
Résultat : 250 000 €

Superbe et fin fusil des chasses royales...

Superbe et fin fusil des chasses royales de «Louis XVI» puis des chasses impériales de «Napoléon Ier». Long et fin canon rond bleui, à méplat sur le dessus et point de mire en argent, numéroté «33», à pans ciselés au tonnerre d'une fleur de lys rayonnante portée par deux colonnes, décoré de rinceaux feuillagés de fleurs, trophées d'armes et d'une urne enflammée. Queue de culasse gravée d'une bombe éclatée. Munie d'un large cran de mire en argent ciselé de palmes et feuillages. Platine à corps plat signé «De Sainte Arquebusier Odr du Roy à Versailles», ornée à la queue d'une urne «aux Grandes Armes de France» sous couronne, de nuages et d'éclairs. Chien col de cygne à corps plat décoré d'une biche en sous-bois et de rinceaux, ainsi que la mâchoire supérieure. Bassinet à pans, décoré d'un chapelet de boules sur les bords, couvre-bassinet gravé en suite. Garnitures en argent poinçonné. Pontet découpé, ciselé sur le devant de feuillages et d'un vase avec fruits, frappé sur la queue «33», gravée d'une pomme de pin et de feuillages. Plaque de couche découpée, à dents, décorée au trait et de feuillages. Contre-platine et entrée de baguette gravées en suite avec cornes d'abondance. Monture à long fût en beau noyer marbré joliment sculpté d'un aigle, rinceaux et feuilles de chêne avec pièce de pouce en argent. Crosse à joue en maroquin bordé d'un galon d'argent ciselé d'une suite d'étoiles entrecoupées d'abeilles. Ornée du chiffre en argent au «N» sous couronne impériale et rubans incrustés dans la crosse. Baguette en fanon à embout en corne et pastille en argent. Poinçons sur la queue de pontet, la contre platine et la plaque de couche De titre Coq 1.Paris 950, de petite et moyenne garantie Paris (1798-1809) T.B.E. (Deux petites entures de bois à la queue et l'avant de la platine, une manquante). Règne de Louis XVI et de Napoléon Ier. Ce fusil a conservé les attributs de la royauté, les «Armes de France» notamment, ainsi que la signature de l'arquebusier ordinaire du Roi, De Sainte. Sous l'Empire, ce fusil n'a pas été mutilé, par l'effacement des symboles royaux et des signatures, par respect et pour le plus grand bonheur des collectionneurs. Son appartenance aux deux régimes le rend encore plus attrayant et plus attachant. Seul le chiffre de l'Empereur et le galon d'argent bordant la joue, symboles de l'Empire, ont été ajoutés. Biographie: Pierre de Sainte ou Saintes. Arquebusier à Paris et à Versailles, 1747-1788. Reçu maître-arquebusier arbalétrier et artificier le 10 octobre 1747. Arquebusier du Roi Louis XVI en 1763 à Versailles. Élu juré de la Communauté de Paris. Sa fille épouse Nicolas Noël Boutet. Place Dauphine en 1769. Aux petites écuries à Versailles en 1774. Oeuvre en rapport: Fusil des chasses de l'Empereur Napoléon Ier par Lepage, Musée de l'Armée, M 633.4. Superb and fine rifle from the royal hunts of Louis XVI thence to the imperial hunt of "Napoleon I" Platinum with a plate body signed "De Sainte Arquebusier Odre du Roy à Versailles", decorated at the bottom with an urn "aux Grandes Armes de France". Butt decorated with the figure "N" in silver, under an imperial crown.
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue