FLAUBERT (Gustave). Lettre autographe signée...

Lot 71
Aller au lot
Estimation :
1200 - 1800 EUR
Résultats avec frais
Résultat : 3 120EUR

FLAUBERT (Gustave). Lettre autographe signée...

FLAUBERT (Gustave). Lettre autographe signée [à Ivan Tourguéniev]. [Croisset], 30 juillet [1875]. 2 pp. 1/2 in-8. « Ma dernière lettre était "lugubre", dites-vous, cher ami ! Mais J'AI LIEU D'ÊTRE LUGUBRE CAR IL FAUT VOUS DIRE LA VÉRITÉ : MON NEVEU COMMANVILLE EST ABSOLUMENT RUINÉ ! ET MOI-MÊME JE VAIS ME TROUVER TRÈS ENTAMÉ ? Ce qui me désespère là-dedans, c'est la position de ma pauvre nièce ! Mon cœur (paternel) souffre cruellement. Des jours bien tristes commencent : gêne d'argent, humiliations, existence bouleversée. C'est complet. & ma cervelle est anéantie. Je me sens désormais incapable de quoi que ce soit. JE NE M'EN RELÈVERAI PAS, MON CHER AMI ! Je suis attaqué dans les moelles ! Quelles journées nous passons ! Comme je ne veux pas que vous les partagiez, je remets à plus tard la visite que vous me permettez dans votre lettre d'hier. NOUS NE POUVONS PAS VOUS RECEVOIR MAINTENANT ! ET DIEU SAIT POURTANT QU'UNE EMBRASSADE DE MON VIEUX TOURGUÉNEFF ME DÉSERRERAIT LE CŒUR ! Je ne sais pas encore si j'irai à Concarneau ? En tout cas, ce ne sera pas avant un mois ou six semaines ! DEPUIS TRÈS LONGTEMPS JE N'ÉCRIS PLUS À MME SAND. EH BIEN, DITES_x0002_LUI QUE JE PENSE À ELLE PLUS QUE JAMAIS. MAIS JE N'AI PAS LA FORCE DE LUI ÉCRIRE. IL VA FALLOIR RASSEMBLER NOS ÉPAVES. CE SERA LONG, QUE NOUS RESTERA_x0002_T-IL ? PAS GRAND CHOSE ! Voilà le plus clair. J'espère p[our]tant pouvoir garder Croisset. Mais les beaux jours sont finis, & je n'ai en perspective qu'une vieillesse lamentable. Ce qui me rendrait le plus grand service, ce serait de crever. Mon égoïsme est tel que je ne vous parle pas de vous ! Je m'en aperçois. Que n'ai-je vos maux ! & je ne souhaite les miens à personne Donnez-moi de vos nouvelles, & aimez toujours votre Gve Flaubert » Les deux écrivains nouèrent en 1863 une forte amitié qui dura jusqu'à la mort de Gustave Flaubert en 1880. Provenance: collection Viardot (timbre sec).
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue