1960 MASERATI 3500 GT TOURING SUPERLEGGERA

Lot 74
Aller au lot
Estimation :
100000 - 150000 EUR
Résultats avec frais
Résultat : 120 000EUR

1960 MASERATI 3500 GT TOURING SUPERLEGGERA

Numéro de série 101.1170
Moteur 101.1170
Matching numbers
Etat d’origine rare
Titre de circulation italien

Si les A6 construites de 1947 à 1957 apparaissent comme les premières Maserati de production, la 3500 GT marque le passage de la marque à une période nouvelle de son histoire, celle de la construction en série. Lancée pour concurrencer Ferrari, en particulier sur le marché américain, la 3500 GT offre au constructeur son premier grand succès commercial. Son rôle historique apparaît d'autant plus grand qu'elle va permettre à la firme d'assurer sa survie à une époque où elle est une fois de plus menacée. Dérivé de la mécanique de la Maserati 350 S - un modèle de compétition -, le six cylindres de 3,5 litres à deux arbres à cames en tête et double allumage a été étudié par Giulio Alfieri. Grâce à ses 220 ch, il offre à la 3500 GT une vitesse de pointe de l'ordre de 230 km/h. Rond et onctueux, ce moteur plein de ressources brille par sa souplesse. Favorisé par une longue course, son couple de 32 mkg lui offre une large plage d'utilisation. Cette excellente disponibilité participe grandement au plaisir que l'on éprouve au volant de la 3500 GT. Loin d'être une bête de course, elle apparaît comme une grande routière puissante, cossue et confortable sinon agile. Nombreux sont les carrossiers qui exercent leur talent sur le châssis de la 3500 GT. Allemano, Bertone et Frua proposent leurs propres interprétations du coupé, Frua, ainsi que Touring, font de même pour la version cabriolet - deux voitures très réussies.

Cette Maserati 3500 GT fut livrée en novembre 1960 à un certain Adolfo Maggi. Elle fut ensuite propriété de Monsieur Tihomir Miur puis Enzo Manchi. C’est en 1963 que Monsieur Lorenzo Palma fait l’acquisition de la belle italienne et c’est auprès de lui, à Turin, qu’elle passe ensuite le restant de sa vie, dont une bonne partie se fit stockée, au sec et à l’abris. Ainsi, elle retrouve la lumière aujourd’hui, dans un état d’origine rare. La voiture se trouve ainsi sous un aspect très sain, la carrosserie et sa peinture blanche son patinées mais ne présentent pas de défaut majeur hormis un léger choc à l’arrière gauche, néanmoins, les alignements sont bons. Son habitacle en cuir rouge est complet, patiné, il nécessite quelques réparations mais pourrait être conservé en très grande partie. Elle possède bien sûr son moteur six cylindres de 3.5 litres à remettre en route, mais qui n’est pas bloqué, alimenté par ses carburateurs Weber. Surtout, la voiture n’aurait parcouru que 54 974 kilomètres durant sa vie, ce qui en fait une base des plus intéressantes pour un projet de restauration !
Les Maserati 3500 GT Touring Superleggera sont rares, en trouver une qui n’a jamais été toucher l’est d’autant plus. C’est un excellent et authentique billet d’accès au monde de la Grand Tourisme italienne des années 1950-1960.
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue