CAROLINE MURAT -MANUSCRIT] - Qual incognita...

Lot 491
4 500 - 5 000 €
Résultats avec frais
Résultat : 21 250 €

CAROLINE MURAT -MANUSCRIT] - Qual incognita...

CAROLINE MURAT -MANUSCRIT] - Qual incognita forza muove il mio labbro al canto (...). S.l., s.d., (vers 1811), petit in-4, [5] ff. n. ch. (un f. d’ex-dono , 4 de musique notée), maroquin cerise à long grain, dos lisse muet, encadrement de filets et guirlandes dorés sur les plats, chiffre couronné au centre des plats, pièce de maroquin vert portant le numéro 65 dans un ovale doré contrecollé au centre du plat supérieur, hachuré doré sur les coupes, tranches dorées, le tout dans emboîtage moderne de maroquin bouteille, dos à nerfs (reliure de l’époque). (256). {197753} Un morceau de bel canto composé pour l’épouse de Joachim Ier soeur de l’Empereur. Exemplaire au chiffre de Caroline Bonaparte-Murat (1782-1839). Olivier, Hermal et Roton cite précisément notre manuscrit (2665-4). Ce petit manuscrit lui fut donné en hommage par la cantatrice Isabella Colbran (1785-1845), prima donna du théâtre San Carlo de Naples de 1811 à 1822, et future épouse de Rossini (en 1822), qui a rédigé et signé le feuillet d’ex-dono précédant le morceau lui-même. Provenance : 1. Léontine Lippmann, Madame Arman de Caillavet (1844-1910), maîtresse d’Anatole France. 2. Emile Brouwet, et sa collection napoléonienne (N°60 de la vente Brouwet de novembre 1934). 3. Maurice Burrus (1882-1959), industriel et député du Haut-Rhin de 1932 à 1940, avec vignette ex-libris de 1937 contrecollée sur les premières gardes. Bel exemplaire, dans une provenance excessivement rare.
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue