MONT HERLANT (Henry de). 2 lettres autographes...

Lot 124
Aller au lot
Estimation :
300 - 400 EUR
Résultats avec frais
Résultat : 455EUR

MONT HERLANT (Henry de). 2 lettres autographes...

MONT HERLANT (Henry de). 2 lettres autographes signées. 1940-1941. – À l'historien et essayiste Jean de Beer. Peïra-Cava (Alpes-Maritimes), 25 janvier 1940. « "Infériorité de l'intellectuel", me dites-vous. Mais non, si l'intellectuel est aussi – toujours cet aussi, si important – un grossier personnage, qui aime l'ébrouement, le risque, la bagarre, etc...), je ne tiendrais le coup dans cette guerre que dans une indifférence totale à toute l'idéologie avec laquelle on la gâche. Mourir pour la Cit y, Marie-Claire, Paris-Soir et le cardinal Verdier ? No n. Mais risquer de mourir pa rce qu'il y a quel que chose d'amusant dans la guerre, parce que cela vaut le coup d'avoir été dans ce bain-là, pa rce qu'il est to ut de même bo n d'avoi r tué, ne fûtce qu'une fois dans sa vie, parce qu'il est bon aussi d'être débarrassé de ses femmes et de ses enfants – oui. Le combattant est le seul qui doive être un profiteur de guerre , je veux dire : à qui la guerre profite moralement. Ce n'est pas de la litté rat ure que le vieux mythe, nat uriste , pa ïen, chrétie n, de to us les temps , de la rénovatio n pa r le sang, le sien et celui des autres. Tout cela jusqu'au jour où on en a marre, qui est généralement le jour où on a été amoché, et où on se démerde pour revenir, avec autant de naturel qu'on s'est démerdé pour y aller. J'écris en ce moment Les Garçons [qui ne serait publié qu'en 1969] et fermerai mon manuscrit le 15 février, où je rentrerai & commencerai les démarches pour redevenir militaire (j'ai déjà donné quelques coups de sonde rue St-Dominique [au ministère de la Guerre]), ce qui sera assez difficultueux car je suis réformé (pour ma blessure) & je crois qu'en outre ma classe va être bientôt libérée – mais certainement non impossible... Je ne veux rien écrire d'ac tuel en ce moment. Déjà "impossible" en temps de pai x, que serait -ce sous le règne de la censure ... » (2 pp. in-folio). À un « cher Monsieur ». Paris, 10 mai 1941. « Je rentre à Paris... Je suis content d
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue