DELACROIX (Eugène). Lettre autographe signée...

Lot 44
Aller au lot
Estimation :
8000 - 10000 EUR
Résultats avec frais
Résultat : 7 540EUR

DELACROIX (Eugène). Lettre autographe signée...

DELACROIX (Eugène). Lettre autographe signée « Eug. Delacroix » à Charles Baudelaire. Champrosay [près de Draveil dans l'Essonne], 8 octobre 1861. 2 pp. in-8, infimes perforations. Remerci ements pour la critiq ue admi rative de Charles Baudelaire sur ses compositions de l'église Saint-Sulpic e, parue dans la Revue fantaisiste du 15 septembre 1861. La partie analytique du texte était largement consacrée à démontrer l'inanité de la querelle du trait et de la couleur, et Charles Baudelaire l'intégrerait en 1863 dans son article nécrologique sur le peintre : Dimanche 4 Novembre 2018 / Osena t / 105 « Jamais [...] Delacroix n'a étalé un coloris plus splendidement et plus savamment surnaturel , jamais un dessin plus volontairement épique. [...] Je parlais tout à l'heure des propos [... d'] esprits grossiers et matériels (le nombre en est infiniment grand), qui n'apprécient les objets que par le contour, ou, pis encore, par leurs trois dimensions : largeur, longueur et profondeur, exactement comme les sauvages et les paysans [...]. Selon ces gens-là, la couleur ne rêve pas, ne pense pas, ne parle pas [...]. Ces esprits superficiels ne songent pas que les deux facultés ne peuvent jamais être tout à fait séparées, et qu'elles sont toutes deux le résultat d'un germe primitif soigneusement cultivé [...]. La ligne et la couleur font penser et rêver toutes les deux , les plaisirs qui en dérivent sont d'une nature différente, mais parfaitement égale et absolument indépendante du sujet du tableau. » Charles Baudelaire et Eugène Delacroix : une admi ration non payée de retour. Le poète avait accroché sur les murs de son appartement de l'hôtel Pimodan la suite des lithographies de Charles Delacroix inspirées de Hamlet, et se montra toujours élogieux envers le peintre, dans ses critiques des salons de 1845, 1846, 1859, de l'exposition de 1855, comme dans son article nécrologique en 1863 ou sa conférence en 1864. Il lui dédicaça un exemplaire sur grand papier des Fleurs du mal. Malh
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue