BAUDELAIRE (Charles). Lettre autographe signée...

Lot 26
Aller au lot
Estimation :
2000 - 3000 EUR
Résultats avec frais
Résultat : 4 160EUR

BAUDELAIRE (Charles). Lettre autographe signée...

BAUDELAIRE (Charles). Lettre autographe signée « Charles Baudelaire » à Narcisse Ancelle, son conseil judiciaire et confident. [Bruxelles], 1er octobre 1865. 2 pp. in-8, en-tête gaufré de l'hôtel du Grand miroir à Bruxelles , petites morsure d'encre, notamment à la signature, n'empêchant pas la lecture. À la recherche d'un édi teur pour ses oeuvres complètes. Charles Baudelaire consacra une part importante de ses dernières années à tenter de faire accepter ses oeuvres complètes à un éditeur, pour des raisons tant littéraires que financières, puisqu'il possédait des inédits en librairie et qu'il était perclus de dettes. Après avoir essuyé en 1864 un échec auprès de Lacroix et Verboeckoven (éditeurs des Misérables), il mena de longues négociations avec les frères Garnier qui finirent par lui opposer une fin de non recevoir en février 1866. Charles Baudelaire mourut ainsi en 1867 sans avoir vu l'édition de ses oeuvres complètes : ce sont ses exécuteurs testamentaires qui se chargèrent de les faire publier chez Michel Lévy, en 1868-1869. Sur Narcisse Ancelle, voir ci-dessus le n° 1. « Vous recevrez cette lettre demain matin lundi à 10 heures. Ayez l'obligeance de m'envoyer immédiatement ces 100 fr. par la poste. Je vous en supplie, n'attendez pas au lendemain. Je vous assure que c'est très pressé. Il s'agit de petits besoins urgents, de ces petits besoins qui ne veulent pas attendre. J'ai reçu ce matin de nouvelles informations de Paris. Il pa raît que mon affai re n'est pas du to ut pe rdue, mais que M. Hippol yte Garnier veut et que so n frère Auguste ne veut pas . Heureusement, Hippolyte est le plus fort. – Mais il est encore à la campagne. – Il s'agit de 4.000 fr. – Seulement, quand l'affai re sera co nclue, tout sera mangé d'avance . Il ne restera rien pour payer mes dettes en France. J'espère qu'il me restera sur ces 100 fr. de quoi aller à Paris avant le 15, pour signer ce traité, s'il y a lieu. Quand vous m'aurez envoyé ces 100 fr., mais seulement après (les 10
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue