BAUDELAIRE (Charles). Lettre autographe signée...

Lot 17
Aller au lot
Estimation :
15000 - 20000 EUR
Résultats avec frais
Résultat : 10 400EUR

BAUDELAIRE (Charles). Lettre autographe signée...

BAUDELAIRE (Charles). Lettre autographe signée de ses initiales à Eugène Crépet. [Paris, mai 1860, probablement le 11]. 4 pp. in-8 carré, trace d'onglet et deux fentes anciennement restaurées portant atteinte à un mot sans manque. Importante lettre sur ses intentions concernant son essai sur Vic tor Hugo, futur chapitre de son recueil sur L'Art romanti que. C'est dans le cadre de sa collaboration à l'anthologie des Poètes français, publiée par Eugène Crépet en 1861-1862, que Charles Baudelaire rédigea des notices introductives aux extraits de dix auteurs contemporains, dont Victor Hugo, Théophile Gautier, Auguste Barbier ou Pétrus Borel. L'ensemble serait intégré dans la section Réflexions sur quelques-uns de mes contemporains du recueil L'Art romantique, des OEuvres complètes préparées par Charles Baudelaire mais publiées de manière posthume en 1869. Baudelaire, thuriféraire ironiq ue de Vic tor Hugo. L'auteur des Fleurs du mal écrivit à l'exilé pour lui demander s'il acceptait de figurer dans cette anthologie commentée. Même s'il émit des réserves concernant les droits de ses éditeurs pour la reproduction d'extraits de ses oeuvres, Victor Hugo se montra enthousiasmé à l'idée d'être évoqué par Baudelaire : « ce qui me charme en ceci, c'est que mon nom serait prononcé par vous et incrusté dans une de ces pages profondes et belles que vous savez écrire ». Dans sa notice, Baudelaire décrit Hugo dans toute sa démesure, fait l'éloge de son « génie sans frontière », de manière argumentée et avec un accent de vérité qui n'évite cependant pas les ironies critiques. Il entretint de fait des relations malaisées avec Victor Hugo, s'agaçant de la grandiloquence de l'homme, admirant La Légende des siècles mais méprisant Les Misérables, alternant éloges publics et sarcasmes privés... Eugène Crépet fut une des « vieilles canailles » du carnet de Baudelaire, mais aussi son premi er bi ographe sérieux. « Tout est fort bien, sauf la différence de 100 fr. Je trouve très raisonnable
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue