GNOME ET RHONE JUNIOR D5C Numéro de cadre... - Lot 23 - Osenat

Lot 23
Aller au lot
Estimation :
9000 - 13000 EUR
GNOME ET RHONE JUNIOR D5C Numéro de cadre... - Lot 23 - Osenat
GNOME ET RHONE JUNIOR D5C Numéro de cadre 32232 Moto roulante et révisée Carte grise française de collection En 1897 et 1905 sont respectivement créées la Société Industrielle des Moteurs Le Rhône, et la Société du Moteur Gnome. Ces deux entreprises fabriquaient des moteurs pour l’aviation et étaient concurrentes jusqu’à l’aube de la Première Guerre Mondiale. Elles s’associèrent alors en 1914 sous le nom de Gnome & Rhône. Elles produisirent alors des moteurs d’avion militaire que ce soit pour les alliés comme pour les ennemis. Après la guerre, la firme est économiquement en forme mais les ventes restent faibles et Gnome & Rhône doit s’adapter pour survivre. Elle acquiert alors une licence de moteurs ABC Motors et se lance sur le marché des motocyclettes à l’aide des plans d’un Flat-Twin de 400 cm3. D’abord, Gnome & Rhône ne font que de produire ces moteurs sous licence, puis décide de les optimiser grâce au savoir-faire acquis dans l’aviation. Dès 1921, l’entreprise conçoit ses propres moteurs et produit son premier véhicule dès 1923. A cette époque, la gamme est constituée de motos basées sur des moteurs allant de 175 cm3 deux-temps à des 500 cm3 quatre-temps. En 1931, les motocyclettes en tôle emboutie font leur apparition et deviennent rapidement des modèles emblématiques de la marque. Certains modèles comme la Junior furent vendus à bas prix et permettaient aux motards de profiter de la « qualité aviation » sans se ruiner. La société fait aussi ses preuves dans la compétition, elle fabrique en 1935 un modèle X, qu’elle modifie pour l’endurance. Cette moto remportera alors un très grand nombre de prix. Les modèles X sont alors déclinés en véhicules militaires voire d’escorte présidentielle. Lors de la seconde guerre mondiale, on pouvait rencontrer des soldats allemands équipés de Gnome & Rhône, ce qui n’aidera pas à la réputation de la marque. Après l’armistice, l’entreprise Gnome & Rhône est nationalisée et devient la SNECMA. C’est alors un changement de politique qui s’op
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de vente
Retourner au catalogue