Henri-François RIESENER (Paris 1767-1828)

Lot 38
8 000 - 10 000 €
Résultat : 11 000 €

Henri-François RIESENER (Paris 1767-1828)

Portrait d'une petite fille à la poupée et aux jeux d'enfants
Huile sur toile.
Signé au milieu à droite: Riesener.
115 x 90 cm
Beau cadre d'origine en stuc doré d'époque Restauration à décor de feuilles d'acanthe, raies de coeur et frise.

Provenance:
New-York, collection Christopher Forbes
Acquis en 1982 par Malcom Forbes (1919-1990) à la galerie Fischer-Kiener, Paris.

Historique:
Henri-François Riesener grandit dans un environnement artistique privilégié: fils de Jean-Henri Riesener, «ébéniste du mobilier de la Couronne», et de Françoise-Marguerite Vandercruse, fille de l'ébéniste célèbre et veuve de Jean-François Oeben.
Il fréquenta les ateliers d'Antoine Vestier, d'André Vincent et de Jacques-Louis David.
La fortune familiale disparut avec les privilèges des artistes royaux sous la Révolution. C'est à cette époque qu'Henri-François Riesener commença à gagner sa vie comme portraitiste. Il passa quelque temps dans l'atelier de David et exposa régulièrement au Salon.
Dans son propre atelier, il accueillit notamment en 1815 son neveu Eugène Delacroix.
Fortement impliqué sous l'Empire par les commandes napoléoniennes, Riesener résolut de s'expatrier au moment de la Restauration; il se rendit en 1816 en Russie, où il entra au service du Tsar Alexandre Ier et devint le peintre officiel de la noblesse russe.
Notre délicat portrait de petite fille à la poupée et aux jeux d'enfants condense différentes influences exercées sur
Riesener. L'habillement de l'enfant, composé d'une légère robe blanche portée par-dessus un pantalon de lingerie, de style Restauration, nous permet de situer le tableau dans le premier quart du XIXe siècle. L'évocation de la Russie, où il a passé de nombreuses années, est symbolisée ici grâce à la petite église en bois à bulbe, de style orthodoxe.
La richesse de la palette du tapis rouge est renforcée par le traitement d'un fond de terre en camaïeu et du velours vert soutenu de la chaise. Le contraste entre la simplicité de l'enfant et la richesse des objets qui l'entourent (robe de la poupée, décor du tapis) met en valeur l'expression du visage de la petite fille et confère au tableau une atmosphère douce et intime.
Ce tableau sera inclus dans le catalogue raisonné en préparation sur l'artiste par Alexis Bordes
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue