1953 PANHARD

Lot 227
Aller au lot
15 000 - 20 000 EUR

1953 PANHARD

SCARLETTE X90
Châssis n° 490153
Carte grise collection
La Panhard Scarlette (qui doit son nom à Scarlett O'Hara, l'héroïne du célèbre roman de Margaret Mitchell «Autant en emporte le vent») est un «croisement» entre une Rosengart Ariette et une Panhard Dyna X87 (modèle 53). C'est Philippe Charbonneaux qui a dessiné l'Ariette pour Rosengart, jolie coach mais malheureusement pour elle, équipée d'une très mauvaise mécanique. Pour la Scarlette, c'est la version la plus sportive du moment, le 850 Sprint, qui sera retenu. Malheureusement, elle souffre du même mal que l'Ariette: elle est trop onéreuse pour une petite voiture populaire ! C'est une auto citadine chic qui aurait pu séduire une clientèle de femmes aisées et précieuses. Seulement, en ce début des années 50, les préoccupations de la grande majorité des Français sont bien plus terre à terre et la demande davantage tournée vers les voitures utiles et “peu” coûteuses. La Scarlette aurait probablement pu rencontrer son public. La réalité, cruelle, s'exprime en trois chiffres: 208 Scarlette se sont écoulées.Le paradoxe de ce véhicule crève les yeux: le modernisme de sa carrosserie ponton aux ajustements impeccables s'oppose frontalement au style curieusement “rétro” de la Dyna X.Voici donc une des 208 Scarlette et suite à un recensement récent, une des 10 restantes sur la planète. Réellement introuvable, elle possède son intérieur d'origine sous housse plastique ! Elle est en parfait état de fonctionnement et possède son contrôle technique vierge. Sans nul doute le seul exemplaire dans cet état d'origine. Une occasion à saisir !
- Un des 10 exemplaires survivants
- Rare état d'origine
- Nom mythique !

The Panhard Scarlette (which is named Scarlett O'Hara, the heroine of the famous novel by Margaret Mitchell «Gone with the Wind») is a «crossover» between a Rosengart Ariette and a Panhard Dyna X87 (model 53). It was Philippe Charbonneaux who designed the Rosengart Ariette, nice coach but unfortunately for her, equipped with a very bad mechanics. For the Scarlette this is the sportiest version of the time, the Sprint 850, which will be retained. Unfortunately, it suffers from the same disease that the Arlette: it is too expensive for a small popular car! It is a chic city car that could attract a clientele of wealthy and precious women. But in the early 50s, the concerns of the great majority of French people are much more down to earth and the demand is more for cars useful and “cheap”. The Scarlette probably could meet his public. The reality is cruel, in three digits: 208 Scarlette have passed. The paradox of this vehicle is clear: the modernism of its pontoon body with impeccable adjustments opposes frontally the curiously style of the «retro» Dyna X. Here is one of the 208 Scarlette and following a recent census, one of 10 remaining on the planet. Actually found, it has its original interior under plastic cover! It is in perfect condition and has its virgin technical inspection. Undoubtedly the only copy in the original condition. An opportunity!
-One of the ten survivors
-Exceptionnel origine state
-Famous name !
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue