Pierre Bonnard, 1867-1947

Lot 32
Aller au lot
3 000 - 4 000 EUR
Résultat : 4 500 EUR

Pierre Bonnard, 1867-1947

Portrait de Claude Terrasse au chat Dessin à la mine de plomb sur papier beige (traces de plis et infimes piqûres) Non signé 23 x 33 cm Expositions - Bonnard, Galerie Claude Bernard, Paris, 23 mai-20 juillet 1991, n° 39, reproduit. Claude Terrasse (1863-1923), en épousant Andrée Bonnard en 1890, devient le beau-frère et le complice de Pierre Bonnard qui illustrera les livrets des concerts de la Villa Bach. Après avoir été organiste et chef d'orchestre aux Folies Bergères, le compositeur d'opéra et d'opérettes, devient célèbre en 1896 en écrivant la partition d'Ubu Roi pour Alfred Jarry. «Claude Terrasse devient avec Érik Satie, sur un mode très différent, le musicien emblématique des milieux loufoques et des groupes artistiques «incohérents» qui se regroupent au Chat Noir et dans les cafés de Montmartre.» Benoit Duteurtre, Le Figaro Littéraire, 2005 Expositions - Alfred Jarry, Kunsthaus, Zürich, 14 décembre 1984-10 mars 1984, n° 24. - Bonnard, Galerie Claude Bernard, Paris, 23 mai-20 juillet 1991, n° 17, reproduit en couleurs. - Alfred Jarry et la peinture, Centre Julio Gonzalez, Valence, 14 décembre 2000-18 février 2001 Historique A rapprocher du tableau Portrait de Claude Terrasse, 1902-1903, conservé aujourd'hui au Musée d'Orsay, reproduit et décrit dans Dauberville Jean et Henri, Bonnard, catalogue raisonné de l'oeuvre peint, éditions Bernheim Jeune, Paris, 1966-1992, décrit et reproduit sous le n° 275 du Tome V (Tome i révisé et augmenté). Graphite on beige paper 9 x 129/10 in. (traces of folds and very slight spotting) unsigned By marrying Andrée Bonnard in 1890, Claude Terrasse (1863-1923) became Pierre Bonnard's brother-in-law (and friend). Bonnard illustrated the librettos for the concerts held at Villa Bach. Terrasse was a composer of operas and operettas, who worked as an organist and conductor at the Folies-Bergères. He acquired fame with his score for Alfred Jarry's Ubu Roi in 1896. Along with Erik Satie, albeit in a different way, Claude Terrasse became the musical mascot of the zany, ‘incoherent' artistic groups who gathered at Le Chat Noir and the cafés of Montmartre. - Benoit Duteurtre: Le Figaro Littéraire, 2005
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue