Précieuse chemise de l'empereur Napoléon...

Lot 78
Aller au lot
Estimation :
30000 - 40000 EUR
Résultats sans frais
Résultat : 70 000EUR

Précieuse chemise de l'empereur Napoléon...

Précieuse chemise de l'empereur Napoléon Ier, portée à Sainte-Hélène. Modèle s'enfilant par la tête, en batiste, à encolure en V renforcée à la pointe à large col en pointe fermant par un petit bouton (manquant). Longues manches à manchettes doublées en diagonale, fermant par deux boutonnières. Pans à deux longues ouvertures se terminant par deux triangles d'aisance. Pans arrière légèrement plus long. En haut de l'ouverture du côté droit est brodé au fil de soie rouge le célèbre chiffre «N» sous couronne impériale. Elle est authentifiée par un billet en carton à bordure dorée, manuscrit, collé sur le côté droit de la chemise, sur le devant: «Chemise que l'Empereur Napoléon a porté à Ste Hélène. Elle a été donnée à Henry Bertrand par un article du testament de son père le Général Bertrand. (Signé) Henry Bertrand (Daté) 2 9bre 1844. Souvenir de bonne amitié à Feisthamel.» Avec cachet de cire noire. B.E. (quelques rousseurs) Biographies: - Henri Alexandre Arthur Bertrand, né le 6 décembre 1811 à Trieste (Italie), mort le 22 janvier 1878 à Paris est un homme politique français, député à l'Assemblée constituante de 1848. Fils du général d'Empire Bertrand, qui accompagna Napoléon Ier à Sainte- Hélène, et gendre de Charles-Pierre Michel de Puisard, il est exclu de l'École polytechnique en 1832 pour sa participation à une insurrection républicaine, avant d'être réintégré. Il en sort sous-lieutenant d'artillerie en 1833 et participe à la conquête de l'Algérie, sous les ordres du maréchal Clauzel. Après la révolution de 1848, il est élu représentant de l'Indre à l'Assemblée constituante, et vote avec les républicains, et parfois avec les conservateurs, mais s'oppose à Louis-Napoléon Bonaparte. Non-réélu en 1849, il réintègre l'armée, fait la guerre de Crimée et le siège de Sébastopol, puis la campagne d'Italie. Rallié à l'Empire, il poursuit sa carrière jusqu'au grade de général de brigade (1864). - Baron Joachim-François Philibert Julien de Feisthamel (1791-1851). Etait un p
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue