NAPOLÉON Ier

Lot 14
25 000 - 30 000 €
Résultat : 31 000 €

NAPOLÉON Ier

Piece signée «Napole» avec 7 MOTS AUTOGRAPHES, dont le quantieme du mois. «En notre camp impérial de Schönbrunn», 14 mai 1809. In-folio étroit, 310 x 117 mm, montage postérieur sur feuillet de papier de l'époque filigrané a l'aigle impériale. ORDRE ÉCRIT DANS LE PALAIS VIENNOIS DES EMPEREURS D'AUTRICHE. Apres la manoeuvre de Landshut, Napoléon Ier était parvenu le 10 mai devant Vienne et y était entré le 12, obtenant la capitulation de la ville le 13 apres un intense bombardement nocturne. Cependant, l'armée Autrichienne s'étant réunie sur la rive gauche du Danube, il chercha a traverser le fleuve pour clore sa campagne sur une victoire décisive: il se fixa sur l'île de Lobau et tenta le passage a deux reprises, la premiere fois sans succes lors de la bataille d'Essling (21-22 mai), la seconde fois victorieusement lors de la bataille de Wagram (5-6 juillet 1809).NAPOLÉON Ier, ÉDIFIÉ PAR L'EXEMPLE ESPAGNOL, AVAIT BIEN COMPRIS L'IMPORTANCE DES MILICES NATIONALES ANIMÉES D'UN FORT SENTIMENT ANTI-FRANÇAIS. «ORDRE. 1°. LA MILICE DITE LANDWEHR EST DISSOUTE. 2°. Une amnistie générale est accordée à tous ceux de la dite milice qui se retireront dans leurs foyers, dans le délai de quinze jours au plus tard après l'entrée de nos troupes dans les pays auxquels ils appartiennent. 3°. FAUTE PAR LES OFFICIERS [Napoléon a biffé «eux» et inscrit de sa main «les officiers»] DE RENTRER DANS LEDIT DÉLAI, LEURS MAISONS SERONT BRÛLÉES, LEURS MEUBLES ET LEURS PROPRIÉTÉS CONFISQUÉES. 4°. Les villages qui ont fourni des hommes à la milice dite Landwehr sont tenus de les rappeler et de livrer les armes qui leur ont été remises. 5°. Les commandans des diverses provinces sont chargés de prendre les mesures pour [Napoléon a biffé «tenir la main à» et inscrit de sa main «prendre les mesures pour»] l'exécution du présent ordre...» LA LANDWEHR, PREMIERE ARMÉE PATRIOTIQUE AUTRICHIENNE. Milice nationale composée de corps provinciaux levés sur la base du volontariat, elle fut organisée a partir de 1808 par l'archiduc Charles et par le comte Stadion désireux d'éloigner le spectre d'Austerlitz: il s'agissait de doubler le dispositif offensif de l'armée de métier par un dispositif défensif reposant sur des troupes nombreuses de volontaires. Provenant de toutes les classes sociales, comprenant aussi des personnalités célebres comme l'écrivain Franz Arnold Gräffer, ces hommes avaient dans l'ensemble assez peu d'expérience de la chose militaire, mais tiraient leur force morale d'etre l'image de la Nation en armes. PARFAIT EXEMPLE DES MOUVEMENTS NATIONALISTES ISSUS DES GUERRES NAPOLÉONIENNES EN EUROPE, a l'instar des miqueletes catalans ou du Freikorps prussien, la Landwehr était un corps franc dont Napoléon Ier ne voulut pas reconnaître le statut militaire: il accorda donc ici l'amnistie aux volontaires acceptant de quitter cette milice et menaça les autres de mesures de rétorsion. La Landwehr participa activement a la défense de Vienne puis aux batailles d'Essling et de Wagram
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue