C1929 CHENARD & WALCKER

Lot 308
Aller au lot
50 000 - 60 000 €
Résultat : 83 000 €

C1929 CHENARD & WALCKER

1500 Grand Sport Ç TORPILLE È Type Y7 Chassis n¡ 75531. Ex-collection Serge Pozzoli. Chenard & Walcker, la marque de Gennevilliers qui arbore l'aigle comme emblème, présente au salon de Paris 1927 deux nouveaux modèles sport à moteur 1500 cm3. Dénommée Y8, la 1500 surbaissée est équipée d'une carrosserie Ç tank È alors que la version semi surbaissée qui prend le type Y7 est habillée d'une carrosserie Grand Sport fuselée appelée Ç Torpille È. Il faut aussi noter la possibilité de commander le chassis Y7 avec une carrosserie conduite intérieure deux portes en bois contreplaqué. Le moteur était commun aux deux versions. Il s'agissait d'un tout nouveau quatre cylindres avec culasse à turbulence Ricardo. Les cotes sont de 69 mm d'alésage et de 100 mm de course. L'ingénieur Toutée a dessiné un moteur très court avec graissage sous pression et radiateur d'huile, soupapes d'admission en tte et soupapes d'échappement latérales. Un gros carburateur Solex assure l'alimentation. Il faut noter la présence d'un petit tuyau qui vient du collecteur d'échappement pour réchauffer le collecteur d'admission. Le régime atteint facilement les 4 000 tr/mn. La boite de vitesses comprend quatre rapports et la M.A. Les freins, point fort de la marque, présentent un diamètre de 320 mm. L'empattement s'établit dans la moyenne des voitures Ç sport È à 2,55 m. Les suspensions sont assurées par quatre couples ressorts semi elliptiques et amortisseurs à friction. La vitesse maximale est annoncée pour 135 km/h comme le souligne le catalogue: Ç Les nombreux mais cependant sévères essais auxquels cette merveille de mécanique a été soumise depuis plusieurs mois, ont prouvé, au chronomètre, qu'une vitesse de 135 kilomètres-heure peut tre atteinte aisément sans aucune vibration et avec une tenue de route parfaite. È Coté compétition, les 1500 Tank et Torpille s'illustrent aussi bien en courses de cote (Gaillon, Mont Ventoux, Gometz-le-Chatel, É) qu'en courses de vitesse ou d'endurance (24H de Belgique, 6H de Tunisie, G.P. d'Alger, G.P du Maroc, Paris-NiceÉ). C'est Madame Michel DORE qui, finissant 9ème au général, remporte la Coupe des Dames lors de l'édition 1930 du Rallye de Monte Carlo. On retrouve aussi ces Chenard & Walcker 1500 Sport lors de certains concours d'élégance comme celui de Montlhéry en 1930. La Ç Torpille È participante y était présentée comme carrossée par Geneix et Pinel; sur la photo elle pose à coté d'une Auburn. La Torpille était proposée au tarif de 27 700 francs, elle était livrée complète avec sa carrosserie fuselée à deux places avant et une arrière, une peinture bleu France, une sellerie en simili-cuir rouge, ailes avant enveloppantes et pivotantes. La pointe arrière s'ouvre pour découvrir la roue de secours. La forme générale de la Ç torpille È est originale, elle est reconnaissable entre toutes les voitures très facilement. L'historique de notre Chenard &Walcker Y7 Ç Torpille È est bien connu depuis sa découverte dans les années 60'. C'est à ce moment que l'historien de l'automobile et collectionneur au gout très sur Serge Pozzoli découvre cette voiture. Il la conservera dans son fabuleux musée du Gérier jusqu'à sa mort en 1992. Une vente aux enchères est organisée à Paris en février 1994 pour disperser une grande partie de cette extraordinaire collection. C'est alors que l'actuelle famille propriétaire s'en porte acquéreur. La voiture rejoint alors un garage de Gennevilliers à quelques hectomètres de son lieu de naissance. La voiture se présente dans un état totalement d'origine et apparait comme n'ayant jamais été mis en route lors de son long séjour au Gérier. Le moteur se trouve en très mauvais état, et c'est à une véritable résurrection que Monsieur P. son heureux propriétaire va s'atteler. Il me dit à plusieurs reprises que le sauvetage du moteur lui avait couté Ç une vraie fortune, tellement c'était abimé È. Carrossier de métier, le reste de la restauration ne présentait pas de réelles difficultés. Resplendissante, cette Ç Torpille È reprend du service et va participer à bon nombre de rallyes et d'expositions pour la plus grande joie de la famille, sans oublier les passionnés de la marque à l'aigle et toutes les personnes qui l'ont vu rouler ou exposée. Aujourd'hui, la Chenard Y7 Ç Torpille È ex- Pozzoli, ex-Monsieur P. se trouve dans un état général très satisfaisant. Le fonctionnement est tout à fait normal, le moteur démarre facilement et tourne bien, prenant ses tours facilement. Les suspensions sont confortables, le maniement et la conduite sont aisés. La carrosserie, la peinture et la sellerie semblent encore tout droit sorties de restauration. Les pneus avant sont comme neufs. En 1974, dans l'album du fanatique de l'automobile n¡73, S. Pozzoli écrivait qu'il connaissait deux autres Ç Torpille È soit un total de trois. De plus, sur la couverture de ce numéro il mit sa Chenard &Walcker Ç 1500 Grand Sport Torpille È en couverture de la revue. Pièce de collection rarissime et hautement désirable, cette authentique Ç Torpille È est une digne représentante des Ç 1500 Sport È. Ce n'est pas du tout un cyclecar, c'est une Ç vraie È voiture qui rentre dans la catégorie o l'on trouve les Bugatti 37 par exemple. Celle-ci est aujourd'hui disponible et ira certainement rejoindre une belle collection. Comme le disait Serge Pozzoli: Ç les voitures intéressantes finissent toujours chez ceux qui les méritent ÈÉ ";"Chenard & Walcker, cars of Gennevilliers which features the eagle emblem, present at the Paris Motorshow in 1927 two new models sport engine 1500 cm3. Y8 called, the 1500 is equipped with a lowered body ""tank"" while the version lowloader which takes the type Y7 is wearing a tapered body Grand Sport called ""Torpedo"". Also note the possibility of controlling the Y7 chassis with a body sedan two door plywood. The engine was common to both versions. It was a brand new four-cylinder with cylinder head Ricardo turbulence. The dimensions are 69 mm bore and 100 mm stroke. The engineer Toutée drew a very short engine with pressure lubrication and oil cooler, intake valves and exhaust valves head side. A big Solex provides power. Note the presence of a small pipe coming from the exhaust manifold to warm the inlet manifold. The scheme can easily reach 4000 r/ min. The gearbox has four reports and MA brakes, strength of the brand, have a diameter of 320 mm. The wheelbase is established in the average car ""sport"" to 2.55 m. The suspensions were performed by four couples semi elliptic springs and friction dampers. The maximum speed was announced for 135 km/ h as outlined in the catalog: ""The many severe tests yet but that this mechanical marvel was submitted several months have proven, a stopwatch, a speed of 135 kilometers per hour can be achieved easily without any vibration and with perfect handling. ' Side competition, the 1500 Torpedo Tank and distinguished themselves both in uphill races (Gaillon, Mont Ventoux, Gometz-le-Chatel,...) in sprints or endurance (24H Belgium, 6H Tunisia Algiers GP, GP Morocco, Paris-Nice...). It was Madame Michel Dore, who ended 9th overall, won the Ladies Cup when editing 1930 Monte Carlo Rally. There are also those Chenard & Walcker 1500 Sport at some concours d'elegance like the Montlhery in 1930. The ""Torpedo"" There participant was presented as bodied by Geneix and Pinel, the photo she poses next to an Auburn. The torpedo was priced at 27 700 francs, it was delivered complete with tapered body with two front seats and rear, France blue paint, upholstery leatherette red, front fenders and wraparound swing. The rear tip opens to discover the spare wheel. The general form of the ""torpedo"" is original, it is recognizable cars very easily. The history of our Chenard & Walcker Y7 ""Torpedo"" is well known since its discovery in the 60s'. It is at this point that the historian and collector car in very good taste Serge Pozzoli discover this car. He kept it in his fabulous museum Gérier until his death in 1992. An auction was held in Paris in February 1994 to disperse a large part of this extraordinary collection. It was then that the current family owner acquired it. The car then joined a garage a few hundred meters in Gennevilliers his place of birth. The car comes in a totally original condition and appears as never having been started during his long stay in Gérier. The motor is in very bad condition, and it is a veritable resurrection that Mr. P. its lucky owner will be addressed. He told me repeatedly that the rescue engine had cost him ""a fortune, it was so damaged."" Bodybuilder business, the rest of the restoration showed no real difficulties. Shining, the ""Torpedo"" resumed service and will attend many rallies and exhibitions to the delight of the family, not to mention fans of the brand to the eagle and all who saw roll or exposed. Today, Chenard Y7 ""Torpedo"" ex-Pozzoli, former Mr. P. themselves in a very satisfactory condition. Operation is quite normal, the engine starts easily and runs well, taking towers easily. The suspensions are comfortable handling and driving is easy. The body, paint and upholstery still seem straight out of restoration. The front tires are like new. In 1974, the album automobile fanatic No. 73, S. Pozzoli wrote that he knew two other ""Torpedo"" is a total of three. In addition, on the cover of this issue he put his Chenard & Walcker ""1500 Grand Sport Torpedo"" on the cover of the magazine. Collectible rare and highly desirable, this authentic ""Torpedo"" is a worthy representative of the ""1500 Sport."" It is not at all a cyclecar is a ""real"" car that falls into the category where you can find the Bugatti 37 for example. It is available today and will certainly reach a beautiful collection. As stated Serge Pozzoli ""interesting cars always end up among those who deserve it
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue