RIESENER Henri-François (Paris 1767-1828)...

Lot 239
18 000 - 20 000 €
Résultat : 22 000 €

RIESENER Henri-François (Paris 1767-1828)...

RIESENER Henri-François (Paris 1767-1828) Ecole Française du XIXe siècle «Portrait de Joséphine Fridrix (Ulyana Miklailova Alexandrova) à la harpe» Huile sur toile 128 X 94 cm Cadre en bois doré. Biographies: Fils de l'ébéniste d'origine allemande, Henri-François RIESENER était un élève de Jacques-Louis David, un portraitiste et miniaturiste à succès extraordinaire. Riesener a exposé au Salon les portraits d'Eugène de Beauharnais et du général de brigade Ordener. Il a fait cinquante copies de son portrait original de Napoléon. Après la chute de Napoléon, Riesener se rendit en Russie où il resta 7 ans pour peindre les célébrités de l'aristocratie, y inclus un portrait équestre du tsar Alexandre. Riesener a exécuté un autre portrait de Mme Fridrix en 1813 (aujourd'hui au Musée de l'Ermitage, Saint-Pétersbourg). Le peintre François Henri Viollet la présente avec une lyre dans un portrait exposé aujourd'hui à la Galerie Tretyakov, à Moscou. Le présent portrait montre Joséphine en musicienne qui nous fait rêver par sa musique. Riesener augmente la sensation de la rêverie avec le beau paysage à gauche avec une allée d'arbres et un lac qu'on aperçoit par la fenêtre. La délicatesse avec laquelle il a peint la chaise et l'instrument dévoile les racines de Riesener qui, fils d'un grand ébéniste, donne un beau contraste du bois de la chaise avec la couleur blanche de la robe de Joséphine. Son chef d'oeuvre est le portrait en pied de l' Impératrice Joséphine de Beauharnais, exposé au Château de la Malmaison. Notre tableau montre Joséphine FRIDRIX (1780/1824) maîtresse du grand-duc Konstantin Pavlovich, fils du tzar Paul Ier et mère de son fils.En 1816, elle changea son nom en Ulyana Miklailova Alexandrova et épousa.A.S. Weiss. Riesener a exécuté un autre portrait de Mme Fridrix en 1813 (aujourd'hui au Musée de l'Ermitage, Saint-Pétersbourg). Le peintre François Henri Viollet la présente avec une lyre dans un portrait exposé aujourd'hui à la Galerie Tretyakov, à Moscou. Le présent portrait montre Joséphine en musicienne qui nous fait rêver par sa musique. Riesener augmente la sensation de la rêverie avec le beau paysage à gauche avec une allée d'arbres et un lac qu'on aperçoit par la fenêtre. La délicatesse avec laquelle il a peint la chaise et l'instrument dévoile les racines de Riesener qui, fils d'un grand ébéniste, donne un beau contraste du bois de la chaise avec la couleur blanche de la robe de Joséphine. Le tableau sera inclus dans le catalogue raisonné sur l'artiste en préparation par M. Alexis Bordes (Paris). Nous remercions M. Kalle O. Lundahl de l'Institut des Etudes Classiques Suédois pour sa recherche. ULYANA MIKLAILOVA ALEXANDROVA À LA HARPE PAR RIESENER
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue