RAPP (JEAN). Mémoires. Paris, Bossange frères,...

Lot 33
Aller au lot
Estimation :
200 - 300 EUR

RAPP (JEAN). Mémoires. Paris, Bossange frères,...

RAPP (JEAN). Mémoires. Paris, Bossange frères, 1823. In-8, viii-439-(1 blanche) pp., chagrin vert Empire, dos à nerfs ornés d'un filet pointillé doré, double filet doré dans un listel à froid teinté noir ornant les plats et les entrenerfs, avec fleurons aux écoinçons du caisson central des plats, coupes filetées, roulette intérieure dorée, doublures et gardes de papier moiré blanc, tranches dorées, mors et coins légèrement frottés (reliure des années 1850). Seconde édition parue la même année que l'originale. Portrait-frontispice gravé sur cuivre par Louis-Marie Normand dit Normand fils. IMPORTANTE SOURCE PAR UN PROCHE DE NAPOLEON Ier. Le général Rapp connut les jours heureux de la Malmaison, les jours assombris du divorce de Joséphine, et, aide de camp de l'empereur de 1800 à 1814, il prouva sa valeur sur les champs de bataille les plus célèbres : Austerlitz, Iéna, Essling, La Moskowa... ENVOI AUTOGRAPHE SIGNE DE LA COMTESSE RAPP « A MONSIEUR DELANGLE GARDE DES SCEAUX, hommage le plus respectueux... » Fille du général et de sa seconde épouse, Émilie Mélanie Mathilde Rapp était alors divorcée et se faisait appeler « comtesse Rapp », son père n'ayant pas eu de descendance masculine légitime. D'abord avocat puis magistrat, Claude Delangle (1797-1869) fut président de la Cour d'Appel de Paris, député et sénateur. Il occupa deux postes ministériels sous le Second Empire, à l'Intérieur de juin 1858 à mai 1859 puis à la Justice jusqu'en juin 1863. RARE EXEMPLAIRE DANS UNE RELIURE DE CETTE QUALITE.
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue