Jean-François MILLET (1814-1875) Portrait...

Lot 132
Aller au lot
15 000 - 20 000 EUR
Résultats avec frais
Résultat : 90 000 EUR

Jean-François MILLET (1814-1875) Portrait...

Jean-François MILLET (1814-1875) Portrait d’Auguste Félix Postel Pastel Signé en bas, à gauche 39 x 31 cm (à vue) Bibliographie : Les Normands et la mer, XXVè Congrès des sociétés historiques et archéologiques de Normandie, rep. p. 168 et p. II. Pastel, signed lower left, 15 3/8 x 12 3/16 in. Bibliography: The Normans and the Sea, XXVth Congress of Historical and Archaeological Societies of Normandy, rep. p. 168 and p. II. Dès 1841 le conseil municipal de Cherbourg s'adresse à Millet pour l'exécution du portrait officiel de l'ancien maire. La peinture de portrait était alors la seule voie permettant à l'artiste de s'assurer les faveurs de la société locale férue de sa propre image. Exécutée entre 1845 et 1850, généralement à l'huile, Millet réalisa pour ces portraits une remarquable série de dessins au crayon ou au pastel. Ce très beau portrait représente Auguste Félix Postel (1817-1895) originaire de Cherbourg et armateur au Havre. Avec la famille Liais, la maison d'armement Postel, entreprise appartenant à une famille bien connue de la région cherbourgeoise depuis la fin du Moyen-âge et proche depuis longtemps du milieu maritime, est celle qui dans les années 1865-1870 était parvenue au renom et à l'opulence la plus marquée. La preuve en est le prix élevée de la patente dont elle dût s'acquitter ces années là . A la fin du second empire, les négociants cherbourgeois ont dû diversifier leurs domaines d'activité (exploitation forestière, chocolatière et sucrière...) car la France ayant opéré le regroupement de son commerce portuaire et la concentration des trafics dans les grands ports, le commerce de l'armement s'est déporté sur le port du Havre. A tel point que les armateurs cherbourgeois désirant poursuivre leur activité, comme Monsieur Postel, ont dû partir s'installer au Havre. Malgré ce déplacement Félix Postel demeura en étroites relations avec ses frères restés à Cherbourg et cette complémentarité leur profita conjointement. C'est à l'occasion de ce déménagement que Félix Postel fit l'acquisition du château de Reville.
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue