1990 FERRARI TESTAROSSA

Lot 65
Aller au lot
70 000 - 90 000 EUR
Résultats avec frais
Résultat : 84 000 EUR

1990 FERRARI TESTAROSSA

Numéro de série ZFFAA17B000084253
Vendue neuve en France – 3 propriétaires
Bel état d'origine – Vendue avec ses carnets
Une ligne mythique, un son envoutant
Carte grise française

Lors du salon de Paris 1984, Ferrari dévoile au public en première mondiale son nouveau bijou. La Testarossa, succède par son nom à la mythique Testa Rossa ("tête rouge" à cause de la couleur de ses culasses) qui fût plusieurs fois victorieuse au Mans. Paradoxalement, l'objectif de la dernière née de Maranello n'est pas d'aller batailler sur les circuits mais plutôt de s'imposer sur la route parmi les automobiles de "grand tourisme". Basse, large, la Testarossa est signée Pininfarina, designer quasi exclusif de la marque depuis 1952. L'homme n'a plus à prouver son talent, mais une nouvelle fois il sort de son coup de crayon magique une ligne aussi agressive qu'effilée et fluide.
Côté mécanique, les ingénieurs vont revoir en profondeur le moteur de la Testarossa. Ainsi, le 12 cylindres de 4942 cm3 de cylindrée va recevoir 2 culasses à quatre soupapes par cylindre. Celles-ci, comme le bloc moteur, sont moulés dans un aliage d'aluminium (Silumin) et peintes en rouge, comme le veut la légende. Il développe 390 ch ! Au même titre que pour la mécanique, le comportement routier de la Ferrari Testarossa représente "l'accord parfait". Car cette sublime GT est aussi agréable et facile à mener que performante et efficace. Bâtie sur un classique châssis tubulaire en acier, la Ferrari Testarossa hérite d'un savoir-faire issu de la compétition et sa robe est aussi belle que bien étudiée. Aérodynamiquement, la Testarossa est une des rares automobiles à pouvoir approcher les 300 Km/h tout en gardant une tenue de route sûre et précise.

Cette Ferrari Testarossa fut livrée neuve en France par l'importateur Charles Pozzi, le 10 mai 1990. Son premier propriétaire, monsieur Coudrin en prit livraison le jour de la Saint-Valentin 1990. Peinte en rouge et dotée d'un habitacle en cuir noir, la voiture a été utilisée presque quotidiennement dans ses premières années de vie. En effet, le carnet nous informe d'une révision réalisée à 9 867 kilomètres, en avril 1991, puis à 20 474 kilomètres en novembre 1991, le tout chez Pozzi Levallois. En 1995, elle est révisée chez Ferrari Lille, à 29 785 kilomètres, avant de changer de propriétaire en août 1996. Elle fut alors conservée jusqu'en 2015 avant d'être acquise par son propriétaire actuel, à 68 700 kilomètres. Il la fit alors subir une importante révision chez Ferrari Torino, comprenant les notamment les courroies de distribution. Cette année, la voiture connut une révision d'usage, toujours chez Ferrari Torino, comprenant une vidange et le remplacement d'un moteur de lève phare. Aujourd'hui, la voiture est dans un bel état, en grande partie d'origine. La carrosserie admet très peu de défauts et sa teinte Rosso Corsa offre encore un beau brillant. Les quatre jantes sont en excellent état, montées sur des pneus Michelin Pilot S de 2015. L'habitacle est en très bel état de présentation, les cuirs sont encore tendre et sans défaut majeur, les plastiques et accastillages sont bien en place et sans défaut majeur, le volant est en état d'usage, sans griffe, ni déchirure. Le compteur affiche aujourd'hui 71 900 kilomètres. Au volant, cette Ferrari Testarossa se comporte particulièrement bien, son moteur démarre sans hésitation, affiche une bonne pression d'huile et des montées en régime franches, le tout sublimé par une ligne présumée Tubi Style en inox. La boîte de vitesses et l'embrayage se manient correctement. Nous n'avons pas constaté de bruit ou jeu suspect dans les trains roulants de la voiture.
Il s'agit là d'un mythe des années 1980, une voiture extrêmement performante, qui se présente aujourd'hui dans un bel état, qui plus est, vendue neuve en France et n'ayant eu que trois propriétaires !
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue