VILLENEUVE (Pierre-Charles de). Lettre autographe...

Lot 59
Aller au lot
200 - 300 EUR
Résultats avec frais
Résultat : 975 EUR

VILLENEUVE (Pierre-Charles de). Lettre autographe...

VILLENEUVE (Pierre-Charles de). Lettre autographe signée à l’amiral Eustache Bruix. Toulon, 19 floréal an VI [8 mai 1798]. 1 p. 1/2 in-folio, trace d’onglet au verso. « Reçois mon compliment... sur ton élévation au ministère de la Marine , personnemieux quetoinepeutconnoîttrel’état d’anarchie et de dissolution où se trouve le département qui t’est confié, et c’est déjà un grand avantage que de bien connaître le mal auquel on est appellé à porter remède. Tu as une habitude, une facilité de travail, et des talents précieux pour remplir honnorablement la carrière que tu viens d’entreprendre , tous ces motifs nous font augurer favorablement des résultats de ton administration, et portent avec l’espoir, la consolation dans nos âmes. C’est ainsi que hier nous nous entretenions de cette nouvelle avec le petit nombre de nos camarades qui, habitués à réfléchir, portent dans leur cœur l’amour de leur métier, et la passion de la gloire du pavillon. Je désire d’être assés bien connu de toi pour que tu puisses apprécier la sincérité de mes vœux pour la gloire de ton ministère et me compter toujours parmis ceux qui, étrangers à toutes les passions qui nous divisent, n’ont d’autre but que de répondre dans toutes les occasions aux témoignages de confiance que le gouvernement veut bien leur donner. Je t’embrasse et te souhaite toute sorte de bonheur et de santé... » Recommandé par le général Hoche, l’amiral Bruix avait été nommé au ministère de la Marine et des Colonies le 27 avril 1798 et resterait en poste jusqu’au 2 juillet de l’année suivante. Il organiserait une expédition navale, dont il prendrait la tête, en soutien à l’armée d’Orient et, s’il déjouerait habilement la surveillance anglaise, il ne parviendrait cependant pas à ses fins, en raison de la piètre qualité de ses équipages. Il participerait par la suite à l’organisation du camp de Boulogne. Lettre écrite par l’amiral de Villeneuve 11 jours avant son départ pour l’Égypte. Il servirait à Aboukir, dont il sortirait indemne, et serait le grand vaincu de Trafalgar.
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue