[DECRÈS] CESSART (Louis-Alexandre de). Description...

Lot 157
Aller au lot
5 500 - 6 000 EUR

[DECRÈS] CESSART (Louis-Alexandre de). Description...

[DECRÈS] CESSART (Louis-Alexandre de). Description des travaux hydrauliques de Louis Alexandre de Cessart, doyen des Inspecteurs généraux des Ponts et Chaussées (...). Ouvrage imprimé sur les manuscrits de l’auteur. Paris, E. Collin, Renouard, Bernard, Magimel, 1806-1808, 2 vol. in-4, [3] ff. n. ch. (faux-titre, titre, dédicace à l’Empereur), VII-316 et [4]-XVI-358 pp., avec un beau portrait-frontispice de l’auteurgravé par B. Roger d’après Bouché, un tableau dépliant et 67 très belles planches dépliantes gravées par Michel ou Collin, maroquin cerise, dos lissse ornés alternativement de semis de mouchetures dorées et d’ancres marines dans un encadrement losangé de pointillés et rameaux dorés, très large encadrement de double guirlande dorée sur les plats, l’une enserrée entre de doubles filets dorés, l’autre regardant le centre des plats avec petites ancres dorées en écoinçon, chiffre inséré dans un blason de duc au centre, guirlande dorée sur les coupes, tranches dorées, dentelle intérieure, gardes doublées de tabis vert Empire (reliure de l’époque). Magnifique exemplaire. Unique édition de ce recueil tiré à petit nombre à l’initiative de Dubois d’Arnouville, et réservé aux souscripteurs. Il réunit les études et mémoires des principales réalisations du grand ingénieur que fut Cessart : I. Pont de Saumur. Pont et quai de Rouen. Port du Havre. Port du Tréport. Pont des Arts à Paris. - II. Port de Dieppe. Rade de Cherbourg. Louis-Alexandre de CESSART (1719-1806) avait commencé sa carrière dans la Gendarmerie de la Maison du Roi, et il avait fait à ce titre les campagnes de 1743 à 1746, assistant au batailles de Fontenoy et de Raucoux. Mais, à l’issue de la Guerre de Succession d’Autriche, il se fit admettre en 1747 dans le corps des Ponts et Chaussées, où il devait s’illustrer jusquà sa mort. Il commença par être nommé ingénieur de la Généralité de Tours en 1751, et c’est dans ce poste qu’il construisit le Pont de Saumur en 1756. Puis il devint ingénieur en chef, d’abord à Alençon (1757), puis à Rouen (1776), où il établit une partie des quais, en même temps qu’il travaillait aux ports de Dieppe, du Tréport et du Havre. En 1781, il fut chargé de travailler au môle de Cherbourg. Promu ingénieur général en 1783, il demanda à être relevé de ses fonctions en 1791. Sa dernière réalisation fut cependant, à Paris, le célèbre Pont des Arts bâti en 1801. Exceptionnel exemplaire au chiffre de Denis DECRES (1761-1820), ministre de la Marine de 1801 à 1814, Quoique ce D sommé de l’aigrette des ducs pût aussi convenir à Duroc, Grand Maréchal du Palais, la présence d’ancres marines dans la décoration fait pencher en faveur du marin de façon quasi certaine. Très bel exemplaire de ce livre rare.
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue