1995 Porsche 968 Roadster

Lot 148
Aller au lot
25 000 - 30 000 €

1995 Porsche 968 Roadster

Numéro de série WPOCA2969RS840373
Supposée Ex Lee Majors (L’Homme qui valait trois milliards)
Ex Rene Valentino (arrière-petite-fille de Rudolf Valentino)
Supposée Ex Salon de New-York 1994
Finition « Exclusiv » et options rares
Boîte automatique - 88 922 miles - Carte grise française
En 1975, Porsche se lance dans une nouvelle aventure, celle d'une GT à moteur avant avec la 928. Ce modèle est d'une totale innovation pour la marque car si le moteur se retrouve, il est entièrement nouveau et la boîte de vitesses est accouplée au pont arrière. Dans le style et le design de la carrosserie, là aussi c'est entièrement nouveau. Pour épauler la 928, Porsche lance dès l'année suivante, en collaboration avec Volkswagen, un modèle inférieur baptisé 924 qui ne connaitra pas un grand succès. Par contre la réussite sera au rendez avec la version intermédiaire présentée en 1981, la 944 et son vrai moteur Porsche. La remplaçante de la 944 arrive en 1991. Il y a tellement de modifications importantes que Porsche change le nom et présente sa nouveauté sous le nom de 968. D'un style général qui rappelle sa devancière, la 968 possède un moteur de 2990 cm3 développant 240 CV avec une boîte à six rapports. Ce moteur est très coupleux avec sa levée de soupapes variable, il était aussi le plus gros du monde en quatre cylindres à essence. La vitesse de pointe atteint les 252 km/h. Le freinage est excellent et l'ABS de série ainsi que la direction assistée. Facile à conduire, la 968 est une voiture utilisable facilement au quotidien. Il a existé aussi une version cabriolet et quelques versions Clubsport.
Cette Porsche 968 Cabriolet fut immatriculée aux Etats-Unis. Elle disposait alors d’une finition Exclusiv. Sortie des chaînes le 28 octobre 1993, elle était Amaranth Violet à capote et habitacle Marble Grey (code T3V7). Son habitacle fut choisi, tendu de similicuir Marble Grey et Black. En option, elle disposait des tapis assortis, d’un système autoradio cassette, d’un rangement pour téléphone portable dans la console, de la boîte automatique Tiptronic et du Cruise Contrôle. Il s’agit par ailleurs d’une véritable version roadster avec banquette arrière supprimée. Mais le plus exceptionnel dans cette voiture, c’est son histoire. En effet, elle aurait été exposée au Salon de New-York 1994, mais difficile de le certifier. Néanmoins, il s’agit d’un modèle fabriqué pour être exposé comme en témoigne le code 077. Ensuite, elle aurait été acquise par Lee Majors alias, L’Homme qui valait trois milliards, lui-même marié à Farrah Fawcett. C’est ensuite Rene Valentino, arrière-petite-fille de Rudolf Valentino qui acquiert la voiture offerte par son père. Elle participa à de nombreux concours d’élégance aux Etats-Unis avec cette voiture avant de la céder en 2016 à son nouveau actuel propriétaire l’important en France. Là, la 968 continuait son chemin sous les paillettes, faisant la couverture du magazine Ferdinand de janvier 2018.
Affichant aujourd’hui 88 922 miles au compteur, la voiture est en très bel état de présentation. Elle a reçu une batterie neuve en 2017, une purge du circuit de refroidissement, le remplacement du tuyau d’eau entre la pompe à eau et le radiateur, le remplacement des courroies et galets, de la pompe à eau, des courroies d’accessoires etc…
Rare dans cette configuration et surtout avec cette histoire, cette 968 « roadster » est un modèle à collectionner !
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue