FRANCE ORDRE DE LA LEGION D’HONNEUR, institué...

Lot 512
Aller au lot
5 000 - 6 000 €
Résultats avec frais
Résultat : 11 875 €

FRANCE ORDRE DE LA LEGION D’HONNEUR, institué...

FRANCE ORDRE DE LA LEGION D’HONNEUR, institué en 1802. Bijou de grand-croix d’époque Restauration, ayant appartenu à Hugues Bernard Maret, Duc de Bassano. En or et émail (petits éclats). Etoile à cinq branches doubles, pommetées. Couronne de feuilles de chêne et de laurier émaillées vertes. Couronne royale montée à charnière. Centres en deux parties. Avers au profil du Roi Henri IV, à légende émaillée bleue (éclats) « HENRI IV ROI DE FRANCE ET DE NAVARRE ». Revers aux trois fleurs de lys, à légende émaillée bleue (éclats) «HONNEUR ET PATRIE . Anneau cannelé. Poinçon tête de bélier (1819-1838). 95 x 70 mm. Poids brut : 37 g. T.B. (Globe de couronne amputée de la fleur de lys, petits coups aux feuillages et au chevalet, revers du centre décentré). Utilisé entre 1820, date du retour de Maret en France, à la chute de la Royauté en 1830. Biographie: Hugues Bernard Maret, 1er Duc de Bassano (1763-1839) Fils d'Hugues Maret, médecin dont la famille est établie depuis longtemps à Dijon, et frère cadet de Jean Philibert, ingénieur des ponts et chaussées, Hugues-Bernard est avocat au parlement de Bourgogne, puis s'installe à Paris en 1788. Fasciné par les événements du début de la Révolution, il suit avec attention les débats de l'Assemblée constituante, dont il publie, avec son confrère Étienne Mejan, un résumé objectif sous le nom de Bulletin de l'Assemblée qui est inséré dans Le Moniteur universel. Jacobin, il est l'un des fondateurs du Club des Feuillants. En juillet 1793, il est nommé ambassadeur à Naples. Prisonnier en Autriche, il est échangé contre Marie-Thérèse de France, fille de Louis XVI. Négociateur à Lille avec la Grande-Bretagne, il est mis l'écart jusqu'au retour d'Égypte de Napoléon Bonaparte. Nommé secrétaire d'État sous le Consulat, ministre des Affaires étrangères de 1811 à 1813, Napoléon Ier le fait comte de l'Empire le 3 mai 1809, puis duc de Bassano le 15 août de la même année (titre éteint en 1906 à la mort du 3e duc). Durant les Cent-Jours, il est fait une première fois Pair de France. Le 19 novembre 1831, il fut créé pair de France dans la fournée de trente-six pairs viagers destinée à permettre l'adoption à la Chambre haute du projet de loi abolissant l'hérédité de la pairie. Il fut brièvement Président du Conseil en 1834. Il était grand-croix de la Légion d’honneur le 2 février 1805.
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue