1957 Jaguar XK 140 SE Fixed Head Coupé

Lot 135
70 000 - 80 000 €
Résultats avec frais
Résultat : 82 800 €

1957 Jaguar XK 140 SE Fixed Head Coupé

Numéro de série A815854
Belle présentation
Equipée d’une culasse Type C
Quoique très ressemblante à la Jaguar XK120, la 140 incorpore un certain nombre d’améliorations, en particulier en termes de confort et d’agrément de conduite. La 120 est une voitur de sport, la 140 devient une voiture civilisée. À l’extérieur, les pare-chocs plus volumineux constituent le signe le plus visible avec une nouvelle calandre à lames plus larges et moins nombreuses et l’apparition de joncs chromés sur le capot et la malle arrière. Le moteur est avancé d’un peu moins de 10 cm ce qui augmentait sensiblement l’espace pour les passagers, donnant plus de place pour les jambes et une meilleure position de conduite. La direction est à crémaillère et la suspension est améliorée. Le moteur de base est toujours un 3,4 litres. Toutes ces modifications s’appliquent aux trois modèles (OTS, FHC et DHC). Le coupé gagne aussi un petit siège arrière grâce au positionnement des deux batteries dans les ailes avant au lieu de leur logement derrière les sièges sur la 120. L’overdrive est en option, comme les roues fils, la radio et une transmission automatique (3 vitesses) deviennent disponibles en 1956 (pour le marché américain). Comme sur la 120, la 140SE (M aux USA) offre des roues fils, des feux antibrouillard et un double échappement.
Cette Jaguar XK 140 SE Fixed Head Coupe fut vendue neuve le 30 octobre 1956 par la concession Jaguar de New-York. Elle était peinte en Carmen Red et équipée d’un habitacle noir. Elle fut importée en Europe il y a plusieurs années et y subit une importante restauration. Une nouvelle peinture reprenant la teinte d’origine fut réalisée et l’habitacle reçut un habillage bordeaux. Sa mécanique fut agrémentée d’une culasse Type C qui, alimentée par deux carburateurs SU permet de développer près de 210 chevaux, soit 20 de plus que d’origine. De nombreux frais ont été récemment réalisés sur la voiture, comprenant un remplacement de l’embrayage et de la ligne d’échappement, une réfection de la crémaillère, une révision du circuit de refroidissement. Elle a obtenu son contrôle technique en novembre 2018 avec pour seul défaut, un ripage excessif, un défaut corrigé depuis par un parallélisme. Il s’agit d’une voiture qui se comporte donc bien sur la route et dont la mécanique est en très bon état de fonctionnement. Rare en conduite à gauche, elle se veut parfaite pour apprécier les routes françaises lors de rallyes historiques.
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue