MONET (Claude). Lettre autographe signée...

Lot 123
Aller au lot
Estimation :
800 - 1000 EUR
Résultats avec frais
Résultat : 2 600EUR

MONET (Claude). Lettre autographe signée...

MONET (Claude). Lettre autographe signée « Claude Monet » à Georges Clemencea u. Giverny (Eure), 25 février 1912. 1 1/2 in-8, liseré de deuil, enveloppe, bords légèrement effrangés avec petites fentes aux pliures. « Mon cher ami, je suis tout à fait désolé de vous savoir souffrant, bien que rassuré par les journaux sur le prompt rétablissement de votre santé [Georges Clemenceau serait en fait opéré de la prostate en avril 1912], mais je n'en reste pas [moins] contrarié de vous avoir enuyé dans un pareil moment, et crains bien que mon gendre ne vous ai peut-être par trop rasé, mais je n'avais que le désir de voir Mme Salerou se rapprocher de nous [Germaine Hoschedé, belle-fille de Claude Monet, qui avait épousé Albert Salerou]. Excusez-moi, mon cher ami et recevez tous mes souhaits de prochaine guérison et l'espoir de vous voir bientôt. Amitiés... » Le Ti gre et le peintre. Les deux hommes se rencontrèrent au début des années 1890, probablement par l'intermédiaire du critique d'art Gustave Geffroy. Ils nouèrent une forte amitié qui ne se démentit jamais malgré les aspérités de leurs caractères bien trempés. Georges Clemenceau publia deux textes élogieux sur Claude Monet, un article en 1895 et un livre en 1928, tandis que le peintre (généralement avare de ses oeuvres) lui offrit en 1899 le tableau Le Bloc. C'est Georges Clemenceau qui le persuada de se faire opérer de la cataracte en 1922, et qui permit l'installation des Nymphéas à l'Orangerie, projet engagé en 1918 et soutenu jusqu'en 1927, après la mort du peintre.
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue