MODIGLIANI (Amedeo). Pièce autographe signée...

Lot 121
Aller au lot
Estimation :
400 - 500 EUR
Résultats avec frais
Résultat : 8 840EUR

MODIGLIANI (Amedeo). Pièce autographe signée...

MODIGLIANI (Amedeo). Pièce autographe signée « Modigliani » adressée à sa logeuse. Paris, 25 janvier 1910. 1 p. in-8 oblong sur papier timbré. « Je reconnais devoir à madame Tépaz pour location d'un atelier la somme de cent trente cinq francs, que je m'engage à rendre à première réquisition... » Amedeo Modigliani a respecté les formes légales en inscrivant de sa main son adresse du « 14 cité Falguière, Paris », en bas à droite, et la mention « B.P.F. [bon pour francs] 135 f. cent trente cinq francs », en haut à droite. Installé à Paris depuis 1906, Amedeo Modigliani occupa plusieurs logements successifs, dont un au Bateau-Lavoir. À la fin de 1909, il déménagea dans cet atelier situé cité Falguière, où il voisina avec d'autres artistes comme Chaïm Soutine, Constantin Brancusi, Léonard Foujita ou Jacques Lipchitz. Œuvrant alors aussi bien comme sculpteur que comme peintre, Amedeo Modigliani allait bientôt exposer six toiles au Salon des Indépendants, en mars 1910. Joint : MODIGL IAN I (Giuseppe Emanuele). 3 lettres autographes signées à la même logeuse. Livourne, 1911-1912. Fentes aux pliures, 2 enveloppes conservées. 17 mai 1911 : « ... Voilà encore 150 fcs en deux billets français. Je vous prie de vouloir bien m'accuser réception de la somme et m'indiquer exacteme nt la dette de mon frère à aujourd'hui... » – 17 février 1912 : « Je vous ai envoyé cent francs en accompte [sic] de la dette de mon frère pour son lo yer. Mais il faut que je vous dise que j'ignore absolument le montant total de la dette, et le montant de chaque mois de loyer. veuillez donc m'informer exactement et m'accuser réception des cent francs que je viens de vous expédier... » – 25 février 1912 : « Je vous ai expédié les cent francs le 12 février avec un mandat postal... J'ai présenté une réclamation. Veuillez en faire autant... Je vous prie de faire avoir à mon frère la lettre ci-incluse. Merci. » Frère et ange gardi en de Modi gliani, Giuseppe Emanuele Modigliani (1872-1947) était alors avocat
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue