MANET (Édouard). Lettre autographe signée...

Lot 47
Aller au lot
Estimation :
4000 - 5000 EUR
Résultats avec frais
Résultat : 9 100EUR

MANET (Édouard). Lettre autographe signée...

MANET (Édouard). Lettre autographe signée « Ed. Manet » à Charles Baudelaire. [Paris, vers le 25 octobre 1865]. 1 p. 3/4 in-8, infimes perforations. Avec mentions autographes de Narcisse Ancelle, conseil judiciaire et confident de Charles Baudelaire. Joint, une lettre autographe signée de l'épouse du peintre au poète. « Mon cher ami, me voilà de retour à Paris depuis quelques temps déjà et j'ai pa yé mo n tribu à l'épi démie régnante [de choléra ]. Les miens, heureusement, se portent bien. Il y a longtemps que vous ne m'avez donné de vos nouvelles. J'ai essayé plusieurs fois de voir Lemer mais il est impossible de mettre la main dessus. Y a-t-il du nouveau de ce côté [le libraire Julien Lemer, qui servait alors d'agent littéraire à Baudelaire, négociait alors avec les frères Garnier les conditions d'une édition des oeuvres complètes du poète, et Édouard Manet vint parfois en appoint]. J'ai app ris avec plaisi r que Vict . Hugo ne pouvait pl us se passe r de vo us [Baudelaire se trouvait à Bruxelles depuis 1864, et Victor Hugo y séjourna de juillet à octobre 1865]. Cela ne m'éto nne pas , il doit trouve r pl us d'att raits en la compag nie d'un homme comme vo us qu'en celle des fa nati ques qui l'ento urent d'ordinaire. Ne pourrait-on pas traiter avec ses éditeurs [Albert Lacroix et Louis-Hippolyte Verboechoven, qui avaient en fait déjà refusé]. Je ne doute pas que vous désiriez revenir le plus tôt possible à Paris et fais des voeux pour que vous ne recommenciez pas l'année 1866 à Bruxelles. À bientôt donc mon cher ami, je vous serre la main... » Suzanne, épouse et modèle de Manet, à Charles Baudelaire Joint : MANET (Suzanne Leenhoff, madame Édouard). Lettre autographe signée à Charles Baudelaire. Château de Vassé [commune de Rouessé-Vassé dans la Sarthe], 5 septembre [1865]. « En l'absence de mon mari, votre lettre adressée à Édouard est venue me trouver à la campagne chez un de ses oncles [Adolphe Fournier]. Le pressé de votre pli m'a dicté l'obligation d'en briser
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue