BARBEY D'AUREVILLY (Jules). Lettre autographe...

Lot 42
Aller au lot
Estimation :
4000 - 5000 EUR
Résultats avec frais
Résultat : 8 450EUR

BARBEY D'AUREVILLY (Jules). Lettre autographe...

BARBEY D'AUREVILLY (Jules). Lettre autographe signée à Charles Baudelaire. Paris, 4 février 1859. « Pluie fine. Temps gris et à se griser. Rue Rousselet, – une laide rousse, 29 ». 3 pp. in-8 à l'encre rouge (sauf une petite apostille à l'encre brune), sur un papier raffiné à fin gaufrage étoilé, petite perforation portant atteinte à 2 lettres. Notamm ent sur trois poèmes des Fleurs du mal : « Le Voyage », « L'Albatros », et peut-être « Sisina » ou « Danse macabre ». Les deux premiers seraient imprimés à petit nombre à Honfleur à la fin de février, et les trois seraient ensuite publiés dans la Revue française du 10 avril 1859 puis intégrés en 1861 dans la seconde édition des Fleurs du mal. Charles Baudelaire et Jules Barbey d'Aurevilly entretinrent une véritable amitié, nourrie d'une admiration réciproque et d'une haine commune pour le matérialisme de leur époque. « Chère horreur de ma vie, je ne vous écris que deux mots. Un autre jour, vous en aurez quatre, mais aujourd'hui je suis à califourchon sur un éclair. Qu'il brille pour vous ! Vos vers sont magnifiq ues. Les trois pi èces – de vot re inspi ratio n la pl us enragée , ô ivrogne d'ennui, d'opi um et de blasp hèmes ! De pl us, "Le voyage" est d'un éla n lyrique, d'une ouverture d'ailes d'"Alba tros " que je ne vo us co nnaissais pas , crapule de génie ! Je vo us savais , en poésie , une sac rée vipère dégorgeant le venin sur les gorges des gouges & des garces , dans vot re ennui de vieux brag uard désespé ré. Mais voil à que les ailes ont poussé à la vipère et qu'elle mo nte , de nuée en nuée , monst re supe rbe, pour darder son poison jusque dans les yeux du soleil ... Arrêtons-nous, hein ? En voilà suffisamment sur votre éloge. Je ne veux pas vous faire aller à quatre pattes sur la côte de Honfleur more ferarum [à la manière des bêtes sauvages], Nabuchodonosor du Diable ! Que penseraient les jeunes filles de la côte si elles vous rencontraient dans cette indécente situation ? Mon cher ami, quand reviendrez-v
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue