BAUDELAIRE (Charles). Lettre autographe signée...

Lot 24
Aller au lot
Estimation :
4000 - 5000 EUR
Résultats avec frais
Résultat : 4 160EUR

BAUDELAIRE (Charles). Lettre autographe signée...

BAUDELAIRE (Charles). Lettre autographe signée de ses initiales à Narcisse Ancelle, son conseil judiciaire et confident. [Bruxelles], 20 juillet 1865. 2 pp. in-8 carré, adresse au dos, 2 déchirures au f. d'adresse avec petits manques sans atteinte au texte, quelques fentes et pliures marginales, 2 perforations portant atteinte à 2 mots. Sur son grand projet d'oeuvres complètes. Charles Baudelaire consacra une part importante de ses dernières années à tenter de faire accepter ses oeuvres complètes à un éditeur, pour des raisons tant financières que littéraires, puisqu'il était perclus de dettes et qu'il possédait des inédits. Fixé à Bruxelles, il dut avoir recours aux services d'intermédiaires comme le libraire Julien Lemer, mais ne parvint pas à conclure d'affaire avant sa mort en 1867. À la date de cette lettre, Charles Baudelaire venait de faire payer par son conseil judiciaire Narcisse Ancelle une somme importante à son ami l'éditeur Auguste Poulet-Malassis, ce qui lui permettait de récupérer les droits exclusifs que celui-ci possédait par contrat sur l'ensemble de son oeuvre, et d'éviter qu'il ne mette à exécution sa menace de transférer sa créance à l'éditeur René Pincebourde – lequel n'avait pas de sympathie pour le poète. Sur Narcisse Ancelle, voir ci-dessus le n° 1. « Vous recevrez demain vendredi 21, de M. Martroye [le notaire bruxellois Louis-François- Xavier Martroye], le reçu que vous avez demandé à M. Malassis, et le traité en question. (Très sérieusement parlant, M. Malassis a envoyé 100 fr. à ce gredin de Pincebourde, avec qui, à ce qu'il paraît, l'affaire était conclue dès le 10 juillet). M. Malassis a payé pour moi une bagatelle (1 franc 60) que je vais lui rembourser. – Quant aux 10 fr., veuillez les porter à mon compte de dépenses [il s'agit probablement d'une somme destinée à désintéresser Pincebourde]. Je vous remercie d'avoir été voir Julien Lemer. Je suis si troublé et si ahuri, que je ne pe ux pas me résig ner à écrire ce soir à Julien Lemer
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue