BAUDELAIRE (Charles). Poème autographe signé...

Lot 22
Aller au lot
Estimation :
15000 - 20000 EUR
Résultats avec frais
Résultat : 22 100EUR

BAUDELAIRE (Charles). Poème autographe signé...

BAUDELAIRE (Charles). Poème autographe signé de ses initiales, adressé sous forme de lettre à Auguste Poulet-Malassis. 14 vers sur la première p. d'un bi-feuillet in-8 avec adresse autographe signée de ses initiales sur la dernière page du bi-feuillet, petite déchirure sur le feuillet d'adresse due à l'ouverture sans atteinte au texte , montage sur onglet sur un f. in-folio de papier fort doré sur tranches. « Vers laissés chez un ami absent » Brillant sonnet épistolaire im provisé dans un café de Bruxelles , comme le précise une mention autographe en tête du feuillet : « 5 heures à L'Hermitage ». Adressé à son ami et éditeur Poulet-Malassis, exilé comme lui à Bruxelles, il marque une visite infructueuse du poète au domicile de celui-ci. Y sont également cités trois autres proches : « Mam'selle Fanny », c'est-à-dire Françoise Daum, la compagne et future épouse de Poulet-Malassis, « l'ami Lécrivain », le libraire Alphonse Lécrivain qui servait d'agent littéraire à Charles Baudelaire, et « Mam'selle Jeanne », c'est-à-dire Jeanne Naeltjens, la compagne de Lécrivain. Pi èce de ci rconstance à usage intim e, rendue publiq ue dès 1865. C'est Auguste Poulet-Malassis qui en publia d'abord les deux premiers quatrains (car ils le concernaient seul), sous le titre apocryphe « Vers laissés chez un ami absent », dans La Petite revue du 29 avril 1865, périodique édité par son ancien commis René Pincebourde. En 1872, Auguste Poulet-Malassis intégra ces deux premières strophes sous le même titre dans le recueil de textes de Baudelaire Souvenirs, correspondance, bibliographie, préparé avec Charles Asselineau et Charles de Spoelberch de Lovenjoul, et publié chez le même René Pincebourde. Le texte intégral des quatre strophes ne parut qu'en 1896, toujours sous le même titre, dans le recueil collectif intitulé Tombeau de Charles Baudelaire (Paris, édition de La Plume). Malgré la forme poétique de cette pièce de vers, l'éditeur de la Pléiade a retenu sa fonction épistolaire comme critèr
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue