BAUDELAIRE (Charles). Lettre autographe signée...

Lot 21
Aller au lot
Estimation :
15000 - 20000 EUR
Résultats avec frais
Résultat : 9 100EUR

BAUDELAIRE (Charles). Lettre autographe signée...

BAUDELAIRE (Charles). Lettre autographe signée « Charles » à Narcisse Ancelle, son conseil judiciaire et confident (3 pp. in-8 sur papier bleu) et pièce autographe adressée au même Ancelle annotée de la main de ce dernier (1 p. in-8 sur papier crème). [Bruxelles], 29 décembre 1864. Petites perforations avec atteintes à quelques lettres. Li ste d'obj ets d'art lui appartenant, et lettre d'accompagnemen t concernan t le ur reco uvremen t. Le destinataire de ces documents, Narcisse Ancelle, était le conseil judiciaire de Baudelaire, tuteur qui lui avait été imposé pour la gestion de sa fortune mais qui était devenu un ami. Baudelaire collectionneur. Son goût particulier pour les oeuvres d'art s'exprima d'une manière excessive au regard de ses possibilités financières : il dilapida ainsi une partie de la fortune héritée de son père en 1842, et, même après sa mise sous tutelle financière en 1844, ne put s'interdire entièrement des acquisitions dispendieuses, contractant des dettes auprès de vendeurs – parfois aigrefins – et de restaurateurs d'objets d'art. Il reçut en outre quelques dons d'artistes dont il avait vanté les qualités dans ses critiques artistiques : tableaux, dessins, estampes... Il se constitua trois collections, dispersées successivement, connues par les descriptions de ses amis et par plusieurs documents dont la présente liste. Il fut un des premiers à s'intéresser aux arts d'Extrême- Orient, et fréquenta notamment la boutique orientaliste des époux Desoye, à l'instar de personnalités comme les frères Goncourt, Philippe Burty, Frédéric Villot, ou James McNeil Whistler. Sur Narcisse Ancelle, voir ci-dessus le n° 1. « M. Jacquinet est marchand de tableaux, encadreur, nettoyeur de gravures. J'ai laissé chez lui plusieurs objets, précieux pour moi... » « Mon cher Ancelle, je vous présente mes souhaits de bonne année, ainsi qu'à madame Ancelle. Je vous demande pa rdon de vo us donner trois commissio ns dont une est pe u digne de la gravité d'un magist rat ,
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue