BAUDELAIRE (Charles). – POE. Histoires extraordinaires....

Lot 5
Aller au lot
Estimation :
8000 - 10000 EUR
Résultats avec frais
Résultat : 9 100EUR

BAUDELAIRE (Charles). – POE. Histoires extraordinaires....

BAUDELAIRE (Charles). – POE. Histoires extraordinaires. Paris, Michel Lévy frères (Corbeil, typographie et stéréotypie de Crété), 1856. In-18, xxxi-(une blanche)-330-(2 dont la dernière blanche) pp., broché , couverture encollée et remise en place, faux-titre peut-être rapporté monté sur onglet, rares rousseurs , volume placé sous chemise à dos de maroquin noir (avec trace d'étiquette) et étui (A. Devauchelle). Édi tion originale, dont il ne fut pas tiré de grand papier. Exemplaire sorti des presses de Louis-Simon Crété à Corbeil. Envoi autographe signé « à Monsieur Édouard Thierry, de la part de l'auteur, Ch. Baudelaire » (sur la page de faux-titre). un des rares défense ur des Fleurs du mal en 1857, le critiq ue Éd ouard Thierry (1813-1894) se montra en effet très favorable à Baudelaire dans un article du 14 juillet 1857 dans le Moniteur universel : il y réfuta l'imputation d'immoralité dirigée contre le poète, et plaça Les Fleurs du mal « sous l'austère caution de Dante ». Baudelaire était alors déjà en relations avec Édouard Thierry puisqu'il eut connaissance du texte de l'article avant publication et, le trouvant remarquable, pressa son auteur de le publier. Il remercia le critique par l'envoi d'un exemplaire des Fleurs du mal sur hollande dédicacé, et décida de diffuser l'article, d'une part auprès des juges, en le faisant imprimer en août 1857 dans son factum intitulé Articles justificatifs, et d'autre part auprès du public, en le faisant figurer dans l'appendice de la troisième édition des Fleurs du mal (elle serait imprimée en 1868, après sa mort). C'est sous la rubrique « Amis » – et non « Presse » – que Baudelaire placerait Édouard Thierry dans la liste de distribution de ses livres établie entre 1862 et 1865. Bibliothécaire à l'Arsenal en 1856, Édouard Thierry deviendrait administrateur de la Comédie-Française en 1859. Charles Baudelaire, qui reconnut en Ed gar Poe un génial frère de « guignon, consacra une grande part de ses travaux littéraires à la tr
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue