1968 FIAT DINO COUPE 2000

Lot 140
Aller au lot
40 000 - 50 000 EUR

1968 FIAT DINO COUPE 2000

Numéro de série 135AC0002656
Réfection mécanique complète
Carte grise française
C’est au salon de Turin 1966 que Fiat présente un tout nouveau et superbe
cabriolet deux places. Ce modèle hors norme pour la marque propose un
moteur V6 en aluminium de 2 litres à 4 arbres à cames en tête d’origine
Ferrari. La carrosserie a été dessinée par Pininfarina et c’est le surnom
du fils d’Enzo Ferrari qui donne le nom de ce modèle: Dino. Cette vraie
GT «Grand Tourisme» est dévoilée quelques mois plus tard au Salon
de Genève en mars 1967. La signature Bertone se retrouve aussi sur
la calandre spécifique avec le motif «nid d’abeille». Cette signature «nid
d’abeille» on la retrouve aussi sur les Lamborghini Miura ou Espada. Le
coupé Dino était la Fiat la plus chère du catalogue. Notre exemplaire est
l’un des très rares vendus par Fiat-France qui à l’époque livra environ 10%
de la production dans l’hexagone. Ce coupé Dino 2000 fut immatriculé
pour la première fois le 24 avril 1968. C’est en 1971 que son numéro
d’immatriculation lui est attribué dans le Gard. L’actuelle «carte grise»
remonte au 24 novembre 1989 et le titre précédent avait été attribué
en 1973. Longtemps stockée mais bien conservée, notre Fiat Dino se
présente dans un état général très convenable. Une révision générale
sera la bienvenue pour lui faire reprendre sereinement la route. La sellerie
globalement très bien conservée est en cuir avec des trous d’aération
identiques à ceux que l’on trouve sur une autre voiture de chez Bertone: la
Lamborghini Espada. Les assises avant sont étrangement recouvertes de
tissu s’agit-il d’un changement ou d’une commande spéciale, la question
reste posée. Il faut noter que les dossiers arrière sont indépendants et
basculent pour pouvoir charge des longueurs importantes dans le coffre.
Avec sa ligne «fastback» élégante, pure et racée, ses 4 places et le brio
de sa noble mécanique, la Fiat Dino coupé est sans conteste une Grand
Tourisme de très bonne facture, performante et rare qui a été oubliée mais
qui mérite amplement d’être redécouverte...
Cet exemplaire est dans un excellent état général, qu’il en soit de la
carrosserie, de l’habitacle, comme de la mécanique. Livrée neuve
en France le 24 avril 1968, elle vient de fêter ses cinquante printemps
sur le territoire. La carrosserie a été restaurée et repeinte dans un très
élégant gris métallisé d'origine qui s’accorde parfaitement à l’intérieur bordeaux.
De nombreux frais furent engagés récemment afin d’entretenir la belle
italienne : freinage, alternateur, roulements de roues, échappement inox,
tout a été remplacé par des pièces neuves.
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue