BUGATTI TYPE 49 Numéro de série 49125 Torpédo... - Lot 212 - Osenat

Lot 212
Aller au lot
Estimation :
300000 - 380000 EUR
Résultats avec frais
Résultat : 276 000EUR
BUGATTI TYPE 49 Numéro de série 49125 Torpédo... - Lot 212 - Osenat
BUGATTI TYPE 49
Numéro de série 49125
Torpédo 4 places
à remettre en route
Le châssis 49125 serait arrivé en France d’Allemagne au début des années

quatre-vingt-dix, par l’intermédiaire du marchand anglais CHARLES

HOWARD.

La suite de l’histoire s’écrit sur la Côte d’Opale :

Un riche patron français sur le point de marier sa fille cherche un cadeau

original pour l’occasion.

Ayant une villégiature au Touquet, Mr D. connait la famille Quetelart

dont deux générations d’architectes ont produit parmi les plus belles

villas du style touquetois dans l’entre-deux guerres.

Louis Quetelart, collectionneur averti de Bugatti est désigné chef de

projet.

Il doit se procurer une Bugatti de tourisme assez spacieuse pour conduire

la mariée, le choix se porte sur un châssis de type 49 proposé à la vente.

La mécanique fût confiée au sorcier de Carpentras, Laurent Rondoni.

Le châssis sera ensuite acheminé à l’atelier de Dominique Tessier à

Chambray les Tours.

Celui-ci se souvient bien de la voiture :

« Le châssis roulant nous fut livré le 3 mars 1994.

Mr Quetelart vint nous visiter à la fin du mois, il voulait que la voiture soit

prête pour le mariage de la fille de son ami… Avant six mois, la livraison

devant se faire pour la fin du mois d’août.

Nous avons laissé tous nos autres travaux en cours pour travailler sur

cette Bugatti.

Nous avons réalisé la caisse en frêne et toute la carrosserie en aluminium.

Le client voulait s’inspirer des lignes du torpédo type 43 qui appartenait

à Hugh Conway, et désirait la couleur bleue nuit polie lustrée identique

à celle qu’il avait appréciée sur le type 49 torpédo de son ami Jean Yot.

Une ossature bois avait déjà été réalisée par le prop
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de vente
Retourner au catalogue