François Martin TESTARD Ecole Française du...

Lot 154
Aller au lot
30 000 - 40 000 €
Résultats avec frais
Résultat : 50 000 €

François Martin TESTARD Ecole Française du...

François Martin TESTARD Ecole Française du XIXe siècle « Le temple de de Dendérah découvert par les scientifiques de l’expédition de l’armée Française en Egypte » Tableau réalisé en technique mixte par François Martin Testard. Importante huile sur toile et gravure entoilée rehaussée à l’huile, signée en bas à droite « F.M Tesard 1819 ». (Usures, accidents, manques, soulèvements) Important cadre en bois doré (petits manques) 81 x 130 cm Rare témoignage historique de l'expédition des scientiiques en Egypte sous le commandement de Bonaparte. Exposition : Salon de 1819. Biographie : François Martin Testard, graveur en taille-douce et peintre, né au XVIIIe siècle. Elève de Suvée. Historique : La description de l'Egypte, édition Impériale (1809-1829) est un des chefs d’oeuvre de l’édition française et le point de départ d’une nouvelle science : l’égyptologie. Titanesque exposé de l’Egypte au temps des conquêtes de Bonaparte entre 1798 et 1799, elle est répartie en 23 volumes dont 13 volumes de gravures rassemblant près de 1000 planches en noir et 72 en couleur. Les 6 volumes de planches intitulées Antiquités sont consacrés aux splendeurs de l’Egypte pharaonique. L’Histoire naturelle est répartie en 3 volumes de gravures. Un volume est consacré aux Cartes géographiques et topographiques tandis que les 3 volumes : Etat Moderne dressent un portrait saisissant de l’Egypte copte et islamique telle qu’elle était vue par les armées d’Orient de Bonaparte. La « campagne d’Egypte » dévoile à travers les gravures de la Description de l’Egypte la réussite scientifique de celle-ci, grâce aux quelques 167 savants membres de la Commission des sciences et des arts de l’Institut d’Egypte qui suivaient l’armée de Napoléon. L’Institut a réuni en Egypte le mathématicien Monge, le chimiste Berthollet, le naturaliste Geoffroy Saint-Hilaire, ainsi que de nombreux artistes, ingénieurs, architectes, médecins. Ils eurent la charge de redécouvrir l’Egypte moderne et antique, d’en montrer les richesses naturelles, et le savoir-faire de ses habitants. L’édition originale, dite « Impériale », de la Description de l’Egypte fut réalisée sur quatre formats de grande taille, deux d’entre eux spécialement créés pour elle et baptisés formats « Moyen-Egypte » et « Grand-Egypte ». On construisit une presse spécifique pour son impression, qui s’étala sur vingt ans, entre 1809 et 1829. L’édition Impériale s’avéra si populaire qu’une deuxième édition en 37 volumes entièrement en noir et sans le filigrane « Egypte ancienne et moderne », dite édition « Panckoucke », fut publiée à partir de 1821 par l’imprimerie C.-L.-F. Panckoucke à Paris. La réalisation de ce monument d’érudition doit beaucoup au baron Dominique Vivant Denon, illustrateur, diplomate, collectionneur et par la suite directeur du musée Napoléon du Louvre qui accompagna Napoléon en Egypte avec de nombreux autres savants mais décida seul de s’aventurer dans le Sud du pays, alors que les autres scientifiques conviés restaient confinés dans la région du Caire.
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue