Exceptionnel et grand portefeuille à soufflets...

Lot 44
Aller au lot
Estimation :
10000 - 15000 EUR
Résultats sans frais
Résultat : 35 000EUR

Exceptionnel et grand portefeuille à soufflets...

Exceptionnel et grand portefeuille à soufflets offert par Napoléon Bonaparte au Citoyen Najac, Commissaire ordonnateur de la Marine, au moment du départ de la flotte française pour la Campagne d'Egypte. En maroquin rouge doré au petit fer en bordure de frises de guirlandes. Plat brodé en fil d'argent doré «Constantinople 1796» et marqué au fer à l'or «Donné par le Général Bonaparte au Citoyen Najac» Plats et rabat richement brodés d'une frise de rinceaux feuillagés et de rosaces en fil d'argent. Au revers, le plat est brodé d'une cuirasse casquée sur fond de trophées d'armes, surmontant des guirlandes de laurier, brodé en fil d'argent et fils de couleur verte rouge et blanche. Rabat doublé de maroquin rouge marqué au petit fer à l'or d'un semis de volatiles et de fleurs. Intérieur en fine soie verte. Fermoir et entrée de serrure à trois points, ovales à bordure guillochée, en fer poli. Avec sa clé. Dimensions: 48 x 39 cm. Bon état d'usage. Vers 1798. Remarquable état de conservation. Historique: Le 19 mai 1798, «Bonaparte fit présent au vice-amiral Brueys d'une paire de pistolets magnifiques qui avaient appartenu au prince Eugène de Savoie et au citoyen Najac, d'un superbe portefeuille brodé en or et en argent, avec cette inscription: Donné par le général Bonaparte au citoyen Najac commissaire-ordonnateur de la marine.» «Histoire de Napoléon Bonaparte, sa vie privée et publique, etc...» par Antoine Thibaudeau, Paris, 1827. Cette information est également reprise dans le moniteur du 9 prairial, en précisant que le Général en chef avait logé avec son épouse chez «Naja». Il semblerait que le portefeuille ait été offert avant puisqu'on retrouve dans la correspondance entre les deux hommes cette phrase de Bonaparte au 12 mai 1798: «Je vous prie, citoyen ordonnateur, de recevoir ce beau portefeuille comme une marque de l'estime que j'ai pour vous.» (Cité par Roger Iappini in «Napoléon jour après jour».) Provenance: Nous pensons que ce portefeuille provient de la successio
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue