Précieux souvenir offert par Bonaparte. Petit...

Lot 40
Aller au lot
800 - 1 500 EUR
Résultat : 6 800 EUR

Précieux souvenir offert par Bonaparte. Petit...

Précieux souvenir offert par Bonaparte. Petit angelot, en ivoire sculpté représenté sur un nuage (accident au doigt d'une main, manque les ailes). XVIIIè siècle. Hauteur: 5,5 cm. Selon une attestation manuscrite ancienne datant de 1844, ce ravissant petit ange faisait partie d'un cadeau que Bonaparte, Premier Consul, fit en 1802 à Ramolino, héritier de la Maison Bonaparte et cousin germain de Madame Mère. Historique: On retrouve trace de cet ange dans le Figaro en 1854 au sujet d'une vente aux enchères sur le Ier Empire à Cannes: «M. Lambinon poussa jusqu'à 8.155 francs un petit ange en ivoire sculpté, attribué à Canova et offert en 1802, par Bonaparte à Ramolino, héritier de la maison de Napoléon, à Ajaccio. Cet objet précieux était accompagné de l'attestation autographe suivante, donnée à Paris, le 3 septembre 1844, par Auge Menicca Rossi: «Cet ange faisait partie d'un cadeau que Bonaparte, premier consul, fit en 1802, à Ramolino, héritier de la maison de Napoléon à Ajaccio. Mon beau-frère, dans une de ses visites à la maison de Napoléon, en 1832, s'empara de cet ange et me le donna en 1839. Mon cousin ayant témoigné le désir d'avoir un souvenir du grand homme, je me suis proposé de le lui céder. Je donne donc à mon cousin, Louis Menicca, docteur en droit, cet ange en ivoire, dont voici les signes particuliers posés sur un nuage (suit la description de l'angelot). Mon beau-frère croit que c'est Canova qui est l'auteur de cet ange. Maurice Monda.» Precious Souvenir Offered By Bonaparte Small ivory cherub This delightful cherub was part of a gift from the First Consul Bonaparte, given in 1802 to Ramolino, heir of the Bonaparte House and cousin of Madame Mère. According to a contemporary newspaper article, it was probably sculpted by Canova.
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue