Le tsar Alexandre II de Russie. Etui à cigares...

Lot 157
Aller au lot
Estimation :
3000 - 5000 EUR
Résultats sans frais
Résultat : 15 000EUR

Le tsar Alexandre II de Russie. Etui à cigares...

Le tsar Alexandre II de Russie. Etui à cigares et à cigarettes en cuir de Russie marron. Monture dorée. Orné sur le couvercle du chiffre du tsar Alexandre II «AA» entrelacé de feuillages en vermeil. Ouvert, il présente: D'un côté, un compartiment avec rabat en cuir doublé de moire violette contenant quatre cigarettes, (d'époque), de «Laferme», à embouts à l'Aigle impériale. Sur l'autre côté, un compartiment pour le tabac avec le même rabat et une boîte à allumettes en métal doré avec grattoir sur le couvercle complété par un fume-cigare en écume et ambre. Porte une étiquette en russe rappelant l'appartenance de cet étui au tsar Alexandre II et un numéro d'inventaire n°46. 14 x 6,2 x Ht. 3 cm. B.E. Vers 1880. Provenance: - Tsar Alexandre II. - Donné après son assassinat par Alexandre III à la Princesse Yourievsky. - Vendu aux enchères le 6 juin 1931 à Drouot. - Collections du Musée napoléonien de Monaco. Historique: Alexandre II fut assassiné le 13 mars 1881. Sur l'ordre de son fils, l'empereur Alexandre III, on procéda à l'inventaire de tout ce qui se trouvait dans les appartements personnels du défunt. Comme témoins muets sont restées les étiquettes du palais, collées sur plusieurs pièces. Dans son testament, Alexandre II demanda la remise à son épouse morganatique, la princesse Yourievsky, et à quelques intimes, de tous les objets qui garnissaient son bureau et sa chambre. «La princesse Yourievsky mourut en 1922, et son fils, le prince Georges, hérita de ses biens. Après la mort de ce dernier, un amateur averti se rendit acquéreur de la majorité de ces objets pieusement conservés. Quittant la France, cet amateur a décidé de se séparer de ces reliques. C'est donc cette petite collection, si caractéristique pour son époque et certainement unique dans son genre, qui fut dispersée samedi, rue Drouot, par les soins de M Henri Baudoin, assisté de M. René Morot. La vacation fut émouvante et les enchères très animées. (...)» Compte-rendu de la vente de 1931 dans le Figaro
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue