1963 RENE BONNET LE MANS "GRAND LUXE"

Lot 316
Aller au lot
25 000 - 30 000 EUR

1963 RENE BONNET LE MANS "GRAND LUXE"

N° de châssis LM6
N°17 sur 59 exemplaires (dont 22 recensés) sur une production de 232
Carte grise de collection
Vendue avec hard top

Egalement appelé DB Le Mans ou encore René Bonnet Missile, la René Bonnet Le Mans est un petit cabriolet à carrosserie en fibre de verre mis au point par René et Claude Bonnet et Jacques Hubert et assemblé de 1959 à Avril 1962 dans les usines de Champigny-sur-Marne et de Romorantin. Après un certain succès outre-Atlantique (et de nombreuses victoires), DB décida de mettre les bouchées doubles et de concevoir un cabriolet destiné afin de séduire un public américain friand de la chose. S'il fallait encore douter des ambitions de DB, il suffit de rappeler que son lancement se fit au salon de Boston de 1959! Elle fut dévoilée aux yeux européens quelques mois plus tard, au salon de Paris. Reprenant une base Panhard, c'est le bicylindre de 848cm3 qui prenait place sous son capot. Capable de 52 chevaux DIN, il mettait la Le Mans à pied d'égalité avec une Porsche 356 «Dame» ou encore une MGA. Il est à noter que Charles Deutsch porta peu d'intérêt à ce modèle et la séparation n'était plus très loin. Des discrépances entre les deux associés portant sur les motorisations (Panhard ou Renault) ou l'adoption de la propulsion contre le maintien de la traction conduiraient à leur séparation. C'est à partir de 1962 que René Bonnet poursuit l'aventure sous son propre nom et entre donc en scène la René Bonnet Le Mans, qui adoptera cette fois le 4 cylindres de la Renault Estafette, fort de 70 chevaux (appelé Ventoux). Le châssis est lui aussi fait maison, la base de Panhard n'est plus du goût de Monsieur Bonnet. Notre Le Mans est un modèle «Grand Luxe» équipé des lèves vitres électriques, des doubles optiques Marchal Mégalux et des antibrouillards. Il était destiné à concurrencer la Facel Vega Facellia, le profil du hard top est d'ailleurs très proche de la ligne de toit de cette dernière. Seuls 59 exemplaires de la René Bonnet Le Mans seront produits, il s'agit ici d'une des dernières. Entièrement repeinte après mise à nu, le châssis ne présente aucun défaut et l'ensemble témoigne d'un travail de grande qualité. La mécanique (Renault 12) a été révisée récemment de même que la boîte. Les freins et leurs flexibles sont neufs et l'allumage vient d'être contrôlé. L'acheteur aura l'agréable surprise d'avoir un boîtier de direction refait à neuf. Enfin, les sièges sont en véritable cuir noir et en bon état général bien que le siège passager mérite un peu d'attention. Rares, abouties, et désirables, surtout en version «Grand Luxe», la René Bonnet Le Mans est une voiture qui porte un nom que l'on est pas près d'oublier!

The DB Le Mans was introduced in 1959 at the Boston autoshow. The firm of René Bonnet and Charles Deutsch had clear intentions of conquering the North American market following their racing prowesses in the Mille Miglia and elsewhere. The Panhard-based Le Mans' body was entirely made of fibreglass and was propelled by a Panhard Tigre flat-twin engine of 848cc and 60 PS. Different visions for the company, especially regarding the use of front-wheel drive and of the Panhard engine meant that the association between Mr. Deutsch and Mr. Bonnet was to fall through shortly after. In 1962, René Bonnet was in business on his own and the DB Le Mans became the René Bonnet Le Mans. The engine was now a Renault Ventoux of 70hp and the châssis was made in-house and no longer a Panhard one. The "Grand Luxe" was introduced to butt heads with the new Facel Vega Facellia and came with a hard-top, dual headlights, power windows and fog lights. It was recently disassembled and thoroughly inspected. Once given a full respray, the fibreglass body was re-attached to the frame. The engine is from a Renault 12, giving it a little more get-up and go and was recently inspected. The ignition was given new parts and adjusted properly. The brakes and their hoses are new as is the steering box. The interior is in genuine black leather and is in a great state although the passenger seat does need a bit of attention. With only 22 examples left in existence according to the latest census, the René Bonnet Le Mans is a very desirable convertible, especially in "Grand Luxe" configuration and will be a welcome addition to any enthusiast's garage
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue