1929

Lot 266
Aller au lot
80 000 - 120 000 EUR
Résultat : 80 000 EUR

1929

BNC Type 53 "La voiture du gagnant!" Châssis n° 3022 Carte grise française de collection En 1923, Lucien Bollack et son ami banquier René Netter créent une nouvelle société de fabrication de cyclecars. Ils la nommeront BNC pour Bollack, Netter et Compagnie. De 1920 à 1936, "Bollack & Netter Compagnie" créera plusieurs modèles sportifs forts convoités en classe 1 100 cm3, et principalement entre 1925 et 1930. Les premières BNC sont d'abord construites à Rueil-Malmaison avant de rejoindre Levallois. Les premières voitures sont équipées de moteurs Ruby 1 095 et 1 097cm3. En 1926, BNC termine 3e au "Grand Prix des Voiturettes de l'ACF", à Miramas. A partir de 1927, BNC sort des voitures de sport et de course équipées du moteur SCAP (Société de Construction Automobile Parisienne) de 1 098cm3 et fait le doublé au Bol d'Or en remportant les deux premières places. Une BNC termine également troisième au Grand Prix de Comminges. Dès 1927 BNC subira le même sort que nombre de petits constructeurs français, la firme est face à des difficultés financières. Charles de Ricou en reprend les commandes un an plus tard et lance un programme de course. en équipant les modèles d'une 4 cylindres Ruby, auxquels sont adjoints des compresseurs Cozette. En 1928, l'année de leur première participation à l'épreuve mythique des 24H du Mans, BNC remportera son plus beau titre de gloire: l'équipage Dore-Treunet termine à la 7e place au général, et premier en classe 1100. Il faudra attendre 1933 pour voir Alin-Alin terminé 11e au général, 21e en 1934, place ré-édité par Duval-Treunet en 1935. Suite à la reprise de Lombard par BNC en 1929, André Lombard dessine pour la marque un fabuleux 4 cylindres à compresseur La crise économique de 29 stoppera ce développement et l'usine fermera peu de temps après. Pilote émérite de BNC, André Sirejols (Collection vendue aux enchères à fontainebleau par Maitre Osenat dans les années 80) continuera néanmoins à représenter la marque dans son atelier de Levallois après 1936. Le modèle présenté possède un moteur Ruby de 4 cylindres avec un alésage de 60 mm et une course de 97 mm, développant 1095 cm3. L'alimentation se fait par très joli carburateur Solex. Les suspensions avant sont à ressorts droits semi-elliptiques et ressorts cantilevers obliques à l'arrière. Les freins sont à tambours à commande mécanique. Son charmant propriétaire a participé activement avec son bolide au Mans Classic en 2002, 2004, 2006, et 2008. Tous les conseils d'utilisation seront prodigués au prochain pilote pour la course de 2014! Les BNC sont aujourd'hui, et à juste titre parmi les meilleures voitures de sport et de course construites en France dans la catégorie des 1 100 cm3. Avec sa calandre inclinée, «il faut bien avouer que la voiture ne manquait pas d'allure» disait Jacques Potherat. Le slogan du salon 29 indiquait: «En vitesse, et en toute sécurité, la voiture du gagnant»!
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue