VERNET (CARLE). – [CHICOILET DE CORBIGNY... - Lot 41 - Osenat

Lot 41
Aller au lot
Estimation :
4000 - 5000 EUR
Résultats avec frais
Résultat : 6 440EUR
VERNET (CARLE). – [CHICOILET DE CORBIGNY... - Lot 41 - Osenat
VERNET (CARLE). – [CHICOILET DE CORBIGNY (LOUIS-ANTOINE-ANGE)]. Tableaux historiques des campagnes d’Italie, depuis l’an IV jusqu’à la bataille de Marengo ; suivis du Précis des opérations de l’Armée d’Orient, des détails sur les cérémonies du Sacre, des Bulletins officiels de la Grande Armée et de l’Armée d’Italie dans tout le cours de la dernière guerre d’Allemagne, jusqu’à la paix de Presbourg. Paris, Auber ; à la librairie stéréotype, chez H. Nicolle, 1806. Grand in-folio, 55 x 38,5 cm, xvi-122-(2 dont la seconde blanche)-59-(une blanche) pp., maroquin vert, dos lisse orné de filets et fleurons dorés, grand décor à encadrement multiple doré et à froid de filets, fleurons, palmettes et frises à la grecque, avec armoiries dorées au centre, coins ornés sur les coupes, roulette intérieure dorée, gardes de papier gaufré moiré mauve, tranches dorées ; coiffes et coins légèrement frottés, quelques taches discrètes et petites épidermures sur les plats, feuillet de faux-titre se détachant avec plis marqués, mouillures marginales plus larges sur les derniers feuillets, 2 feuillets de texte et le frontispice tachés ; traces de colle en marge de certaines planches témoignant de la présence d’autres serpentes à l’origine (reliure de la première moitié des années 1830). SECONDE EDITION, EN PARTIE ORIGINALE. À l’origine de ce livre, se trouve la suite de dessins que le peintre Carle Vernet réalisa pour immortaliser la première campagne de Napoléon Bonaparte en Italie (1796-1797), et pour laquelle il alla travailler sur le motif, dans les lieux mêmes où s’étaient déroulés les principaux événements (batailles, entrées victorieuses, etc.). Il exposa cette suite de dessins au Salon en juillet 1798. L’éditeur Auber conçut alors l’idée d’en tirer une suite de gravures à publier avec commentaires imprimés, sur le modèle des Tableaux historiques de la Révolution française, qu’il publiait alors. Pour la gravure des personnages, Auber fit appel à l’excellent aquafortiste Jean Duplessi-Bertaux, auquel il adjoignit divers autres artistes pour les finitions de paysage. Pour le texte, il eut recours à la plume du comte de Corbigny qui avait suivi Napoléon Bonaparte en Italie pendant sept mois durant la campagne d’Italie. L’ouvrage fut annoncé en souscription dès septembre 1798, et sa publication, par livraisons mensuelles, débuta en avril 1799, les gravures étant exposées au Salon en septembre 1800. Napoléon Bonaparte ayant conduit entre temps une seconde campagne en Italie, Carle Vernet y fit un nouveau voyage pour dessiner les lieux de la bataille de Marengo, dont une gravure exécutée immédiatement fut intégrée à l’ouvrage – la publication ne s’acheva qu’en 1801. En 1806, Auber publia la présente seconde édition, étoffée de trois parties : un Précis historique de l’expédition d’Égypte, qu’il fit illustrer d’une vue de la bataille terrestre d’Aboukir ; un compte rendu des Cérémonies du sacre et du couronnement de Sa Majesté Impériale Napoléon-le-Grand, agrémenté d’un double portrait gravé des souverains ; et un Précis historique de la campagne d’Allemagne, illustrée d’une vue de la bataille d’Austerlitz. ILLUSTRATION DE 30 GRAVURES SUR CUIVRE : 26 planches hors texte, la plupart sous serpentes, et 4 vignettes dans le texte. PARMI LESQUELLES 26 COMPOSITIONS D’APRES CARLE VERNET : un portrait-frontispice hors texte, 24 vues également hors texte (la plupart avec premier plan gravé à l’eau-forte par Jean Duplessi-Bertaux), et une vue dans le texte. À quoi s’ajoutent, d’après des dessins d’autres artistes, une carte gravée sur cuivre à double page montée sur onglet, et 3 vignettes dans le texte : les armoiries impériales, une vue, et un double portrait (Monglond, vol. VII, col. 54-56, qui ne cite pas la carte). LE COMTE DE CORBIGNY, UN ANCIEN AFFIDE DE NAPOLEON BONAPARTE EN ITALIE. Entré au ministère des Relations extérieures par la protection de Condorcet, Louis-Antoine-Ange Chicoilet de Corbigny (1771-1811) remplit plusieurs missions à partir de 1793, connut la prison sous la Terreur, puis, ayant rencontré Napoléon Bonaparte en Italie en avril 1797, il entra au service de celui-ci et y demeura jusqu’à la paix de Campoformio. Nommé ensuite commissaire du Gouvernement dans le département de Corcyre (Corfou), puis commissaire dans le Sud-Ouest, il fut fait préfet du Loir-et-Cher en 1800 et occupa ces fonctions jusqu’à sa mort. Ayant en 1810 fréquenté amicalement Mme de Staël au château de Chaumont, il tenta de défendre la cause de celle-ci auprès de Napoléon Ier : recevant au contraire l’ordre de la faire partir et de se faire remettre les épreuves du dernier ouvrage de celle-ci (De l’Allemagne), il ne parvint pas à s’acquitter de sa mission, ce qui lui valut une disgrâce. Tombé malade et miné par le chagrin
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de vente
Retourner au catalogue