SUPERBE EPEE DE PRESENT OFFERTE PAR LE PRINCE... - Lot 14 - Osenat

Lot 14
Aller au lot
Estimation :
40000 - 60000 EUR
SUPERBE EPEE DE PRESENT OFFERTE PAR LE PRINCE... - Lot 14 - Osenat
SUPERBE EPEE DE PRESENT OFFERTE PAR LE PRINCE EUGENE DE BEAUHARNAIS A SON AIDE DE CAMP, LE COMTE LOUIS TASCHER DE LA PAGERIE (1787-1861), COUSIN DE L’IMPERATRICE JOSEPHINE. Monture en vermeil. Fusée en bois recouverte de quatre plaquettes de nacre, ornée sur le devant, dans un médaillon, d’une miniature ovale représentant « l'Impératrice Joséphine », en buste de profil, attribuée à Louis Bertin Parant. Garnie aux angles de quatre baguettes en vermeil : deux ciselées de frises en losanges et, les deux autres, ciselées de frises en losanges cloutés (manque une). Calotte ciselée de feuilles d'acanthes et de feuillages, à courte jupe (usure de la dorure) Garde à une branche, à crochet en tête de coq, ciselée de feuillages, à quillon recourbé vers la pointe et arrondi, décorée en suite et poinçonnée. Clavier à l'aigle sur fond de deux écus, ciselé de la couronne impériale française et de la couronne royale italienne, de branches de feuilles de chêne et de feuilles de laurier, bordé d'un décor clouté. Gravé à l'intérieur du clavier : « Donné par S.A.I. et Royale le prince Eugène, vice-roi d'Italie au comte Ls de Tascher de Lapagerie, chef d'escadron, gouverneur de Frankfort s/m, son aide de camp au passage du Wop 9 9bre 1812 ». Petite contre garde relevée à fond amati. Lame triangulaire gravée dorée et bleuie au tiers de feuillages, trophées d’armées, marquée « SH » dans un cartouche (restes de bleui, petites piqures au talon). Cravate en drap rouge. B.E. SF. (Ancienne réparation à l’intérieur du clavier, miniature légèrement voilée). Epoque Premier Empire. Poinçons : poinçon de titre Paris Coq 1 950 et poinçon de moyenne garantie (Paris, 1798-1809) Historique : Lettre de Joséphine à Eugène. Paris, le 2 février 1809 : « Je sais, mon cher Eugène, que je n'ai pas besoin de te recommander le jeune Tascher. L'Empereur désire faire de lui un bon officier et il a cru ne pouvoir lui choisir un meilleur guide que toi. Ce jeune homme a éprouvé beaucoup de peine de ne plus faire son service près de l'Empereur, mais les fonctions d'officier d'ordonnance lui auraient pris un temps nécessaire à ses exercices militaires. Je te prie de lui rendre moins sensible ce sujet de chagrin en lui accordant ton amitié. L’Empereur me charge de te le recommander de nouveau et de te dire de l'admettre à ta table. D'ailleurs, j'ai pour lui un attachement particulier, il est fils d'un oncle qui m'a servi de père (Robert-Marguerite de Tascher). » Le jeune Louis, nommé gouverneur de Francfort, partit en campagne avec Eugène de Beauharnais en 1812. Il combat bravement à Ostrowno, la Moskowa et Maloïaroslavets (24 octobre 1812) Le passage du Wop fut exécuté le 9 novembre 1812 durant la campagne de Russie, par l’armée d’Italie en retraite. Poursuivi par les cosaques, l’armée d’Italie et la garde royale échappèrent à l’anéantissement mais perdirent leurs bagages et leur artillerie. Œuvre en rapport : A rapprocher de l'épée présentée dans les collections du Musée de Malmaison, portant la même miniature, offerte par Joséphine l'Impératrice au même Louis Tascher de la Pagerie le 29 juin 1807 (M.M.77141), portant la dédicace suivante à l’arrière du clavier : « Prends cette épée / Qu'elle te serve à faire ton chemin / Je ne demanderai rien pour toi à l'Empereur / Que tu ne l'ayes mérité » Notre épée, symbole du mérite militaire et de la bravoure de Tascher reconnu par Eugène, semble faire pendant à celle-ci, preuve de l’attachement et du désintéressement de l’Impératrice Joséphine au début de sa carrière. Provenance : - Vente « L’Empire à Fontainebleau », Fontainebleau (Maître Osenat), vente du 8 juin 2008, n°386, expert Jean-Claude Dey. - Collection Jean Louis Noisiez.
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de vente
Retourner au catalogue