PRINCE IMPÉRIAL (LOUIS-NAPOLEON BONAPARTE,... - Lot 45 - Osenat

Lot 45
Aller au lot
Estimation :
600 - 800 EUR
PRINCE IMPÉRIAL (LOUIS-NAPOLEON BONAPARTE,... - Lot 45 - Osenat
PRINCE IMPÉRIAL (LOUIS-NAPOLEON BONAPARTE, DIT LE). 4 manuscrits. 1871 [-années 1870]. – Manuscrit autographe signé de son initiale. 22 avril 1871. Passage de L’ART POETIQUE DE NICOLAS BOILEAU : « Durant les premiers ans du parnasse françois / Le caprice tout seul faisait toutes les lois. / La rime au bout des mots assemblés sans mesure / Tenait lieu d’ornements, de nombre et de césure... » (une p. in-16 oblong). – Manuscrit autographe. [Années 1870]. Dissertation sur LA NOTION DE FATALITE, que le Prince impérial analyse en 3 catégories, « 1. la fatalité mathématique (ou absolue), 2. la fatalité logique (relative), 3. la fatalité de sentiment ». Il conclut sur une morale : « Il faut connaître la valeur d’un mot avant de s’en servir – qui dit fataliste dit lâche (dans le vieux sens du mot) » (3/4 p. in-folio, quelques pâles salissures). – Manuscrit autographe intitulé « QUESTIONS AGRICOLES ». [Entre 1878 ou 1879]. Le Prince impérial réclame l’Annuaire statistique de la France (publication annuelle du ministère de l’Agriculture et du commerce, lancée en 1878), le Journal d’agriculture, des renseignements sur la presse agricole, sur le Crédit agricole, sur la Société des agriculteurs de France, etc. (une p. in-folio au crayon sur papier vergé Stowford Mills 1877). – Manuscrit autographe. S.d. Réflexions très documentées et chiffrées sur « L’AVILISSEMENT DU PRIX DU GRAIN, amené par la concurrence étrangère », qui diminue les revenus des agriculteurs mais favorise les consommateurs, et sur le remède qu’il est possible d’y apporter, à trouver « dans la transformation économique elle-même..., dans la révision des tarifs douaniers..., dans la transformation de la culture dans certains pays de France... » (2 pp. in-folio, ratures et ajouts).
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de vente
Retourner au catalogue