NAPOLÉON III. Dépêche télégraphique autographe... - Lot 26 - Osenat

Lot 26
Aller au lot
Estimation :
300 - 400 EUR
Résultats avec frais
Résultat : 322EUR
NAPOLÉON III. Dépêche télégraphique autographe... - Lot 26 - Osenat
NAPOLÉON III. Dépêche télégraphique autographe signée en tête, adressée A LA REINE VICTORIA. Palais de Saint-Cloud, « le 11 à 8 h. » [août 1857]. 1/2 p. in-8, en-tête gaufré à son chiffre couronné. « L’empereur à S.M. la reine d’Angleterre à Osborne... Nous venons d’arriver après un très heureux voyage. LES SOUVENIRS D’OSBORNE NE NOUS QUITTENT PAS, et nos regrets sont aussi vifs que nos sentimens de reconnaissance pour le cordial accueil de V[otre] M[ajesté], du Prince et de sa charmante famille. » AMITIE FRANCO-BRITANNIQUE ET NEGOCIATIONS SERREES SUR L’ILE DE WIGHT. D’abord considéré avec méfiance par l’Angleterre, Napoléon III adopta une politique étrangère dont la clef de voûte devait être une action commune avec les Anglais. Les liens entre les deux pays se resserrèrent plus particulièrement à l’occasion de la guerre de Crimée menée conjointement contre la Russie (1853-1855), et les relations de Napoléon III avec la reine Victoria prirent en outre un tour très amical : l’empereur vint par exemple à Londres et à Windsor en avril 1855, et en retour la reine visita l’Exposition universelle de Paris en août de la même année. Par la suite, du 6 au 9 août 1857, Napoléon III, accompagné de l’impératrice Eugénie, se rendit à Osborne sur l’île de Wight où, avec son hôte, il débattit notamment de la question roumaine vis-à-vis des Turcs. Guidé par le désir d’instaurer une paix durable en Europe fondée sur le principe des nationalités, il œuvra à l’unification des provinces danubiennes, alors vassales de l’empire ottoman, et l’entrevue d’Osborne fut une étape décisive vers la création de la Roumanie moderne.
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de vente
Retourner au catalogue